Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Iran

Accusé de meurtre, un garde forestier tué par le père de la victime

Accusé de meurtre, un garde forestier tué par le père de la victime

Des Iraniennes dans une rue de Téhéran le 17 juin 2021. Photo d'archives Atta Kenare/AFP

Un garde forestier iranien, condamné à mort pour meurtre mais dont la peine avait été suspendue, a été tué samedi par le père de la victime devant un tribunal, a-t-on appris de sources officielles.

Début 2022, Boroumand Najafi avait été condamné à mort pour avoir tué en 2020 un individu qu'il avait pris pour un braconnier dans la région de Kermanshah, dans l'ouest du pays. En avril, le pouvoir judiciaire avait cependant suspendu la peine capitale et ordonné un nouveau procès, à la demande de la défense.

"Aujourd'hui, Boroumand Najafi a été tué par le père de la victime de trois balles de Kalachnikov devant le tribunal" à l'issue d'une audience du nouveau procès, a déclaré à la télévision le procureur de Kermanshah, Shahram Karami. "Peu avant, un proche de la victime avait attaqué le gardien de la prison qui accompagnait Najafi, le blessant à la main avec une hache", a-t-il indiqué. Les deux assaillants "ont pris la fuite", a-t-il ajouté.

Selon les médias locaux, des dizaines de gardes forestiers ont été tués par des braconniers ces dernières années dans diverses régions de l'Iran. En mai 2022, une personne a été exécutée dans le nord-ouest du pays après avoir été condamnée à mort pour le meurtre de deux gardes forestiers.


Un garde forestier iranien, condamné à mort pour meurtre mais dont la peine avait été suspendue, a été tué samedi par le père de la victime devant un tribunal, a-t-on appris de sources officielles.Début 2022, Boroumand Najafi avait été condamné à mort pour avoir tué en 2020 un individu qu'il avait pris pour un braconnier dans la région de Kermanshah, dans l'ouest du pays. En...