Questionnaire de Proust à...

Questionnaire de Proust à Yehia Jaber

Questionnaire de Proust à Yehia Jaber

D.R.

Poète, metteur en scène et journaliste, Yehia Jaber est né en 1961 à Tyr. Il obtient en 1997 un diplôme d’études supérieures en arts dramatiques de l’Université libanaise. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie et d’essais critiques. Sa dernière pièce, Taarafou (2022), met en scène des jeunes issus de divers quartiers antagonistes de la capitale qui racontent leur propre vécu.

Quel est le principal trait de votre caractère ?

Ma timidité.

Votre qualité préférée chez un homme ?

S’avouer vaincu par la femme et totalement résigné devant elle.

Votre qualité préférée chez une femme ?

Son humour intelligent.

Qu'appréciez-vous le plus chez vos amis ?

Leur traîtrise et leur perfidie en vue de se débarrasser d’eux !

Votre occupation préférée ?

Garder et écrire les secrets des morts.

Votre rêve de bonheur ?

Gagner le loto libanais, le convertir en dollars puis en euros pour acheter ensuite un billet de loto européen et remporter le gros lot !

Ce que vous voudriez être ?

Devenir président de la République, démissionner devant le peuple et que celui-ci me réélise contre mon gré.

Le pays où vous désireriez vivre ?

Édimbourg.

La fleur que vous aimez ?

Le calicotome.

L'oiseau que vous préférez ?

Le Liban-phénix qui renaît des cendres d’un joint de haschisch.

Vos auteurs favoris en prose ?

Hermann Hesse et J. D. Salinger.

Vos poètes préférés ?

Constantin Cavafy, Walt Whitman, Zein Chaib.

Vos héros dans la fiction ?

Allah, mon père devin et moi, le héros de mes rêves les plus fous.

Vos compositeurs préférés ?

Baligh Hamdi, Vivaldi et les bruits de ma belle voisine.

Vos peintres favoris ?

Les séismes, les inondations et les volcans qui refaçonnent la nature.

Vos héros dans la vie réelle ?

Mon fils.

Vos prénoms favoris ?

Lorca, mon pseudonyme de combattant au sein du Parti communiste lors de la guerre civile.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

Le gombo.

Les caractères historiques que vous détestez le plus ?

Hitler.

Le fait militaire que vous admirez le plus ?

Reconnaître sa défaite est une victoire en soi.

La réforme que vous estimez le plus ?

La laïcité, la séparation de la religion et l’État dans l’espoir de séparer les hommes de religion de la religion.

L'état présent de votre esprit ?

Le désir d’assassiner l’auteur de ces questions.

Comment aimeriez-vous mourir ?

Une mort comique en faisant l’amour.

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ?

Les miennes, la voix de Haïfa Wehbi, les affabulations des chauffeurs de taxi.

Votre devise ?

Vivre sa vie.

Poète, metteur en scène et journaliste, Yehia Jaber est né en 1961 à Tyr. Il obtient en 1997 un diplôme d’études supérieures en arts dramatiques de l’Université libanaise. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie et d’essais critiques. Sa dernière pièce, Taarafou (2022), met en scène des jeunes issus de divers quartiers antagonistes de la capitale qui racontent leur...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut