Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban-Sud

Croyant son fils décédé, un militaire tire à l'intérieur d'un hôpital à Saïda

Croyant son fils décédé, un militaire tire à l'intérieur d'un hôpital à Saïda

L'hôpital Labib de Saïda, où un homme a tiré des coups de feu le 22 mai 2022. Photo tirée du site officiel de l'hôpital

Un militaire libanais a tiré neuf balles à l'intérieur de l'hôpital Labib à Saïda (Liban-Sud) dimanche, après avoir cru que son enfant y était décédé, alors que ce dernier était tombé inconscient, rapporte notre correspondant dans la région Mountasser Abdallah.

Armé d'un pistolet, l'homme se trouvait dans l'enceinte de l'hôpital et a tiré neuf balles en hurlant, mais sans faire de blessés. Il avait d'abord déposé son fils, âgé d'un an et demi, dans l'hôpital de Sibline dans le Chouf, après une chute où la tête de l'enfant a été percutée. Mais cet établissement n'avait pas les soins nécessaires pour l'aider, d'où son transfert à l'hôpital Labib dans la nuit de samedi à dimanche, selon un communiqué publié par l'hôpital Labib. Après un scanner, le personnel a jugé que l'enfant devait subir une opération chirurgicale. 

Alors que ses parents accompagnaient leur enfant ce matin pendant le scanner, la mère s'est évanouie et le père s'est mis en colère, saisissant son pistolet et ouvrant le feu dans le service hospitalier dédié aux enfants. L'enfant a pu ensuite être opéré et son état de santé s'est stabilisé, ajoute l'hôpital.

Des sources au sein de l'établissement ont fait savoir à notre correspondant que l'enfant était bien vivant et qu'il était entré au bloc opératoire après s'être réveillé. Les Forces de sécurité intérieure ont finalement arrêté le militaire pour les besoins de l'enquête sur les circonstances de l'incident. Les violences à l'encontre du corps médical sont courantes au Liban, certains proches ayant parfois agressé physiquement ou même ouvert le feu sur des soignants qu'ils accusaient de négligence.


Un militaire libanais a tiré neuf balles à l'intérieur de l'hôpital Labib à Saïda (Liban-Sud) dimanche, après avoir cru que son enfant y était décédé, alors que ce dernier était tombé inconscient, rapporte notre correspondant dans la région Mountasser Abdallah.Armé d'un pistolet, l'homme se trouvait dans l'enceinte de l'hôpital et a tiré neuf balles en hurlant, mais sans faire...