Rechercher
Rechercher

La lettre aux abonnés

Tout change et rien ne change

Chère abonnée, cher abonné,« Tout change et rien ne change », écrivait Anthony Samrani cette semaine, après les résultats des législatives libanaises.« Tout change et rien ne change », écrivait-on, ici, il y a quelques mois, alors que le Liban...

Chère abonnée, cher abonné,« Tout change et rien ne change », écrivait Anthony Samrani cette semaine, après les résultats des législatives libanaises.« Tout change et rien ne change », écrivait-on, ici, il y a quelques mois, alors que le Liban...

commentaires (4)

J,AI TOUJOURS DIT AVANT LES ELECTIONS ILLEGALES PAR LA PRESENCE D,UNE COMMUNAUTE ARMEE QUE RIEN NE CHANGERA. RIEN N,A CHANGE ! LA TRINITE DIABOLIQUE DU MAL EST TOUJOURS LA. ET TOUS LES AUTRES SONT AUSSI LA. INDEPENDANTS ET THAWRISTES ? TROP PEU Y RESTERONT AINSI. PEUT-ETRE AUCUN. INTIMIDATIONS, MENACES ET ACHATS Y FERONT DU RAVAGE. ET LES MOUTONS, ANES, MULETS ET MAINTS BETAILS GAGNERONT LES DIVERSES ETABLES DES ETERNELS PANURGES.

L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

17 h 55, le 23 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • J,AI TOUJOURS DIT AVANT LES ELECTIONS ILLEGALES PAR LA PRESENCE D,UNE COMMUNAUTE ARMEE QUE RIEN NE CHANGERA. RIEN N,A CHANGE ! LA TRINITE DIABOLIQUE DU MAL EST TOUJOURS LA. ET TOUS LES AUTRES SONT AUSSI LA. INDEPENDANTS ET THAWRISTES ? TROP PEU Y RESTERONT AINSI. PEUT-ETRE AUCUN. INTIMIDATIONS, MENACES ET ACHATS Y FERONT DU RAVAGE. ET LES MOUTONS, ANES, MULETS ET MAINTS BETAILS GAGNERONT LES DIVERSES ETABLES DES ETERNELS PANURGES.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    17 h 55, le 23 mai 2022

  • il est injuste et illogique de trop leur demander a ces nouvelles tetes elue au parlement. par contre il leur est urgemment demande de prendre en compte ce que Dr Fares Souaid souhaite appliquer : une sorte de front qui aura le courage de faire face a la situation et a ceux la meme qui continuent sur leur lancee, leur historique de compromis et autres compromissions depuis la fin des annees 60 a jour, a l'origine de notre infortune.

    Gaby SIOUFI

    10 h 22, le 23 mai 2022

  • Le temps joue entre nous. Le Liban ne peut s'offrir le luxe de l'attentisme ou des "petits pas" car au train où vont les choses, bientôt, tout se sera effondré et il ne restera plus grand chose à défendre.

    marwan el khoury

    18 h 03, le 20 mai 2022

  • Votre lettre aux abonnés,Mme Sueur, devrait plutôt être intitulée: « plus ça change, plus c’est la même chose », et nous avons tendance un peu, plutôt la minorité francophone éduquée qui lit votre journal à faire des analyses sophistiquées, des pronostics savants de possibilités de changements utopiques, comme pour se consoler et nous remonter le moral….Nous nous imaginons vivre dans une république de Platon, de citoyens sophistiqués, avec qui un simple dialogue national constructif peut résoudre tous nos problèmes alors qu’on est aux antipodes d’un tel raisonnement et que ces élections ont prouvé encore une fois que plus de la moitié des libanais des classes moyennes inférieures et de la petite bourgeoisie sont bloqués dans les considérations communautaires primaires et de zaimisme rétrograde d’instinct grégaire qui vous fait désespérer d’une solution valable pour notre pays car c’est un vrai dialogue de sourds, et chassez le naturel, il revient au galop…Non, Mme, soyons réalistes, rien, mais rien n’a changé et, malheureusement, seules les solutions radicales pourraient changer les choses, sinon c’est la suite de notre descente aux enfers sans fin, hélas!

    Saliba Nouhad

    17 h 50, le 20 mai 2022

Retour en haut