Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Iran

Le garde du corps d'un général des gardiens de la révolution tué

Le garde du corps d'un général des gardiens de la révolution tué

Des membres des gardiens de la révolution, lors d'une parade militaire. Photo d'archives AFP / Handout / IRANIAN PRESIDENCY

Des hommes armés ont tué par balles samedi le garde du corps d'un général des gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran, à un point de contrôle dans le sud-est du pays, a rapporté l'agence officielle Irna. Les assaillants ont été arrêtés par les forces de sécurité, a indiqué Irna, sans préciser leur identité ou leurs motivations.

Selon la télévision d'État, des "malfaiteurs" ont tiré sur le poste de contrôle à l'entrée de Zahedan, la capitale de la province du Sistan-Balouchistan, une région déshéritée frontalière du Pakistan et de l'Afghanistan et théâtre fréquent d'attentats ou d'accrochages entre forces de l'ordre et groupes armés.  On ignore si le haut gradé, le général Hossein al-Massi, était présent sur place lors de l'attaque qui a tué son garde du corps. Ce dernier a été identifié comme Mahmoud Absalan, fils d'un commandant des gardiens de la révolution dans la région. Les médias officiels n'ont donné aucune autre précision sur cette attaque.

Les violences au Sistan-Balouchistan sont souvent liées à la contrebande. Des affrontements y opposent les forces iraniennes à des séparatistes de la minorité baloutche ou encore à des groupes jihadistes. Jeudi, l'Iran a annoncé avoir arrêté trois individus accusés d'avoir des liens avec le Mossad, les services de renseignements d'Israël, ennemi juré de l'Iran, dans la province du Sistan-Balouchistan. Et début janvier, les médias officiels iraniens ont fait état de la mort de neuf personnes, dont trois membres des gardiens de la révolution, lors d'un accrochage avec des "malfaiteurs armés" dans cette même région. 


Des hommes armés ont tué par balles samedi le garde du corps d'un général des gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran, à un point de contrôle dans le sud-est du pays, a rapporté l'agence officielle Irna. Les assaillants ont été arrêtés par les forces de sécurité, a indiqué Irna, sans préciser leur identité ou leurs motivations.Selon la...