Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Yémen

Les rebelles s'engagent à mettre fin au recrutement d'enfants

Les rebelles s'engagent à mettre fin au recrutement d'enfants

Des combattants rebelles houthis à Sanaa, capitale yéménite, le 8 avril 2022. Photo MOHAMMED HUWAIS / AFP

Les rebelles houthis, qui contrôlent une partie du Yémen en guerre, se sont engagés à cesser le recrutement d'enfants dans leurs rangs dans le cadre d'un "plan d'action" signé avec l'ONU, au moment où le pays connaît une rare trêve.

Soutenus par l'Iran, et en guerre depuis plus de sept ans contre les forces du gouvernement qui sont appuyées par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, les houthis sont accusés par les ONG de recourir à des enfants soldats dans ce conflit qui ravage l'un des pays les plus pauvres au monde. "Les houthis ont signé un plan d'action avec les Nations unies pour mettre fin et prévenir le recrutement et l'utilisation d'enfants dans les conflits armés", a annoncé l'ONU dans un communiqué lundi.

Cet accord est également destiné à empêcher "le meurtre et la mutilation d'enfants, les attaques contre les écoles et les hôpitaux ainsi que d'autres violations graves", indique le communiqué. Selon l'ONU, le plan d'action a été signé au début de la trêve, entrée en vigueur le 2 avril au premier jour du ramadan, mois sacré du jeûne musulman.

"Ce nouvel engagement des houthis est un pas positif et encourageant", a déclaré Virginia Gamba, émissaire du chef de l'ONU pour la défense des enfants dans les pays en conflit. "Le plan d'action doit être pleinement mis en œuvre et déboucher sur des actions concrètes pour l'amélioration de la protection des enfants au Yémen", a-t-elle ajouté, citée dans le communiqué.

Les houthis sont au pouvoir dans une grande partie du nord-ouest du Yémen, dont la capitale Sanaa prise en 2014. Ils mènent depuis des offensives acharnées contre les forces loyalistes soutenues par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite depuis 2015. Selon l'ONU, plus de 10.200 enfants ont été tués ou mutilés tandis que près de 3.500 autres ont été recrutés et utilisés depuis le début du conflit qui a plongé le Yémen dans l'une des pires tragédies humanitaires au monde. Au total, la guerre a fait des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés, alors qu'une grande partie de la population, dont de nombreux enfants, souffre d'une faim aiguë proche de la famine.


Les rebelles houthis, qui contrôlent une partie du Yémen en guerre, se sont engagés à cesser le recrutement d'enfants dans leurs rangs dans le cadre d'un "plan d'action" signé avec l'ONU, au moment où le pays connaît une rare trêve.
Soutenus par l'Iran, et en guerre depuis plus de sept ans contre les forces du gouvernement qui sont appuyées par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes...