Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Ukraine

Le chef d'état-major américain écarte l'idée d'une zone d'exclusion aérienne


Le chef d'état-major américain écarte l'idée d'une zone d'exclusion aérienne

Le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, à Washingotn, le 1er mars 2022. Photo Win McNamee / POOL / AFP

Le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, a écarté samedi en Lettonie l'idée d'une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, car cela signifierait "combattre activement" les forces russes.

"Si une zone d'exclusion aérienne était déclarée, quelqu'un devrait la faire respecter", a déclaré le plus haut gradé américain au cours d'une visite de quelques heures dans cet Etat balte frontalier de la Russie. "Il faudrait alors qu'on y aille et qu'on combatte activement les forces aériennes russes", a-t-il précisé à des médias locaux. "Ce n'est pas une chose que le secrétaire général de l'OTAN (Jens) Stoltenberg ni aucun haut responsable politique des Etats membres a dit vouloir faire". "Donc aujourd'hui, je ne suis au courant d'aucun projet d'instaurer une zone d'exclusion aérienne", a ajouté le général Milley, premier haut responsable américain à s'exprimer publiquement sur ce sujet.

L'Ukraine demande depuis plusieurs jours à l'OTAN d'établir une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, mais les Alliés réunis vendredi ont rejeté cette demande pour éviter de se retrouver engagés dans le conflit. "La question a été évoquée et les Alliés sont convenus que nous ne devrions pas avoir d'avions de l'OTAN opérant dans l'espace aérien ukrainien ou des troupes de l'OTAN au sol, car nous pourrions nous retrouver avec une guerre totale en Europe", a expliqué le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg. Un refus dénoncé par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a qualifié la réunion des Alliés de "faible" et "confuse".

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a souligné samedi que la Russie considérerait comme cobelligérant tout pays tentant d'imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine. Toute mesure en ce sens serait considérée par Moscou "comme une participation au conflit armé de tout pays" dont le territoire serait utilisé pour "créer une menace envers nos militaires", a-t-il dit.


Le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, a écarté samedi en Lettonie l'idée d'une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, car cela signifierait "combattre activement" les forces russes.
"Si une zone d'exclusion aérienne était déclarée, quelqu'un devrait la faire respecter", a déclaré le plus haut gradé américain au cours d'une visite de quelques heures dans cet Etat...