Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Nucléaire

Washington "prêt" à des négociations directes "urgentes" avec Téhéran

Washington

Le drapeau américain. Photo d'archives AFP

Les Etats-Unis ont réaffirmé lundi être "prêts" à des négociations directes avec l'Iran pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien, en réponse à Téhéran qui a évoqué pour la première fois cette hypothèse.

"Se rencontrer directement permettrait une communication plus efficace, qui est urgente pour parvenir rapidement à une entente", a dit un porte-parole de la diplomatie américaine à l'AFP. "Au rythme actuel des avancées nucléaires de l'Iran, nous n'avons presque plus de temps pour parvenir à une entente", a-t-il prévenu.

Des pourparlers se sont ouverts en avril à Vienne, et ont repris à l'automne après une pause de cinq mois, pour sauver l'accord censé empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique.

Mais ils se déroulent entre Téhéran et les grandes puissances encore membres de cet accord conclu en 2015 (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) tandis que les Américains, qui l'ont quitté en 2018 sous la présidence de Donald Trump, y participent de manière indirecte sans jamais avoir rencontré jusqu'ici les Iraniens.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a affirmé lundi que son pays pourrait entamer des négociations directes avec Washington si cela s'avérait nécessaire pour parvenir à un "bon accord" sur le nucléaire.

"Nous sommes prêts à les rencontrer directement", a assuré le porte-parole américain, rappelant que Washington juge depuis le début que "ce serait plus productif". "Ce serait profondément malheureux de gâcher cette opportunité" de sauver l'accord de 2015 "sans même se rencontrer directement pour tenter de surmonter nos divergences", a-t-il insisté.

L'actuel président américain Joe Biden veut revenir dans l'accord sur le nucléaire iranien, et est donc prêt à lever au moins en partie les sanctions anti-Téhéran rétablies par son prédécesseur, mais à condition que l'Iran renoue pour sa part avec les restrictions imposées à son programme atomique, dont il s'est progressivement affranchi.


Les Etats-Unis ont réaffirmé lundi être "prêts" à des négociations directes avec l'Iran pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien, en réponse à Téhéran qui a évoqué pour la première fois cette hypothèse."Se rencontrer directement permettrait une communication plus efficace, qui est urgente pour parvenir rapidement à une entente", a dit un porte-parole de la diplomatie...