Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Covid-19

Israël réduit la quarantaine pour les cas positifs


Israël réduit la quarantaine pour les cas positifs

Un soignant israélien préparant une dose de vaccin anti-Covid, le 14 janvier 2021. Photo d'archives AFP

 Le gouvernement israélien a décidé lundi de réduire la durée de la quarantaine des personnes positives au Covid-19 de sept à cinq jours, alors que le nombre record de contaminations suscite, comme ailleurs, des craintes de déstabilisation de l'économie.

"Cette décision nous permettra de continuer à protéger la santé publique d'une part et d'assurer la stabilité de l'économie de l'autre, même si c'est difficile", a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett dans une courte vidéo envoyée par son bureau.

Israël, confrontée à la déferlante du variant Omicron, rejoint ainsi la liste grandissante des pays ayant réduit la durée de la quarantaine pour les personnes contaminées, comme la France, l'Espagne, l'Argentine, les États-Unis et l'Angleterre. Dès décembre 2020, Israël avait été l'un des premiers pays à vacciner massivement sa population, avant de proposer à partir de l'été une dose de rappel. Ces mesures ont permis de vacciner à deux doses plus de 80% des adultes, et à trois doses un peu plus de la moitié du pays. Mais comme l'efficacité du vaccin s'étiole après plusieurs mois, le gouvernement a donné son feu vert à une 4e dose pour les personnes vulnérables et de plus de 60 ans.

L'Etat hébreu, qui avait fermé ses frontières après la découverte fin novembre sur son sol d'un premier cas d'Omicron, les a rouvertes début janvier malgré un bond important des contaminations. Au total, plus de 1,7 million de contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, dont 8.318 décès d'après les chiffres officiels.


 Le gouvernement israélien a décidé lundi de réduire la durée de la quarantaine des personnes positives au Covid-19 de sept à cinq jours, alors que le nombre record de contaminations suscite, comme ailleurs, des craintes de déstabilisation de l'économie.
"Cette décision nous permettra de continuer à protéger la santé publique d'une part et d'assurer la stabilité de l'économie...