Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conflit

Riyad frappe Sanaa après un tir de missile balistique des houthis


Riyad frappe Sanaa après un tir de missile balistique des houthis

Des Yéménites dans les décombres d'un bâtiment après des frappes de la coalition menée par l'Arabie saoudite à Sanaa, le 5 décembre 2021. Photo MOHAMMED HUWAIS / AFP

L'Arabie saoudite a annoncé avoir riposté dans la nuit de lundi à mardi à un tir de missile balistique réalisé par les houthis depuis le Yémen, en détruisant lors d'un raid aérien le site de lancement à Sanaa.

"Nous avons détruit des sites à Sanaa liés aux missiles balistiques et aux drones", a tweeté l'agence officielle saoudienne SPA, qui avait annoncé plus tôt l'interception et la destruction par l'armée saoudienne d'un missile balistique envoyé vers l'Arabie par des rebelles houthis depuis le Yémen.

Les rebelles houthis contrôlent une majeure partie du nord du Yémen, dont la capitale Sanaa, prise au gouvernement en 2014. Les houthis, proches de l'Iran, et les forces loyales au gouvernement yéménite, soutenues par une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite, se livrent une guerre qui a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés.

L'agence SPA précise que la cible du raid aérien de riposte sur le Yémen comprenait une zone de "grottes et d'entrepôts secrets de missiles balistiques à la périphérie de Sanaa". Le ministère saoudien de la Défense cité par SPA dénonce le tir des rebelles houthis comme "un comportement vicieux et irresponsable de ciblage de civils" par des "milices terroristes". "Le ministère de la Défense prendra toutes les mesures nécessaires et dissuasives pour protéger les civils et son territoire", avait prévenu SPA. 


L'Arabie saoudite a annoncé avoir riposté dans la nuit de lundi à mardi à un tir de missile balistique réalisé par les houthis depuis le Yémen, en détruisant lors d'un raid aérien le site de lancement à Sanaa.
"Nous avons détruit des sites à Sanaa liés aux missiles balistiques et aux drones", a tweeté l'agence officielle saoudienne SPA, qui avait annoncé plus tôt l'interception...