Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Fonctionnaires et contractuels de la gestion de la circulation et des véhicules en grève ouverte


Fonctionnaires et contractuels de la gestion de la circulation et des véhicules en grève ouverte

Le logo du comité de gestion de la circulation et des véhicules

Le comité administratif de la Ligue des employés de l'administration publique et les contractuels du comité de gestion de la circulation et des véhicules ont annoncé samedi une grève ouverte respectivement dès lundi et mardi, afin de dénoncer la détérioration de leurs conditions de vie et de travail, alors que autorités font la sourde oreille à leurs revendications dans un Liban miné par la crise depuis 2019. Ces fonctionnaires réclament entre autres des augmentations de leurs salaires et des indemnités de transport, ainsi que des facilités pour assurer la couverture de leurs soins de santé.

Les fonctionnaires, qui avaient suspendu une grève ouverte entamée au début du mois dans l'espoir d'une amélioration de leurs conditions de travail, ont une nouvelle fois débrayé jusqu'à ce que leurs revendications soient prises en considération. Ils ont déploré le fait que leurs salaires, qui se sont effondrés au vu de la dépréciation de la monnaie nationale, ne suffisent plus à subvenir à leurs besoins. Ils ont également estimé que l'initiative annoncée par le Premier ministre Nagib Mikati est "ridicule par rapport à leurs droits et besoins", rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). La ligue a enfin précisé qu'elle organisera une conférence de presse mercredi prochain à 11h30 devant le bâtiment de son siège à Beyrouth.

Le chef du gouvernement avait annoncé jeudi la mise en place d’aides destinées à tous les fonctionnaires dans une tentative de pallier l’effondrement socio-économique et financier du pays. Il avait déclaré qu’une "indemnité de transport de 64 000 livres par jour de présence a été approuvée" à partir du mois de novembre. Il a en revanche rappelé que les fonctionnaires "doivent être présents à 66 % au sein des administrations", et annoncé qu'ils bénéficieront d’une aide équivalente à deux demi-salaires supplémentaires, allant de 1,5 à 3 millions de livres pour les mois de novembre et décembre, qui leur sera versée avant les fêtes.

De leur côté, les employés contractuels du comité de gestion de la circulation et des véhicules ont annoncé une grève ouverte dès mardi, déplorant le fait que leurs indemnités de transport soient toujours fixées à 8.000 LL, alors que "leur salaire mensuel ne vaut plus que près de quatre bidons d'essence". En raison de la levée des subventions, les prix des carburants sont revus deux fois par semaine, souvent à la hausse. Les contractuels ont également regretté de ne pas avoir bénéficié des aides sociales accordées aux fonctionnaires.


Le comité administratif de la Ligue des employés de l'administration publique et les contractuels du comité de gestion de la circulation et des véhicules ont annoncé samedi une grève ouverte respectivement dès lundi et mardi, afin de dénoncer la détérioration de leurs conditions de vie et de travail, alors que autorités font la sourde oreille à leurs revendications dans un Liban...