Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conflit au Yémen

L'émissaire de l'ONU appelle à un "règlement global"

L'émissaire de l'ONU appelle à un

L'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Hans Grundberg. Photo Twitter @EUinYemen

L'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Hans Grundberg, a appelé mercredi à un "règlement politique global" pour mettre fin au conflit, à l'issue de sa première visite dans ce pays déchiré par la guerre.

Ses déclarations interviennent alors que les combats entre les troupes progouvernementales soutenues par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite et les rebelles houthis alliés à l'Iran se sont intensifiés ces dernières semaines autour de la ville de Ma'rib, dernier bastion loyaliste dans le nord du Yémen. L'escalade fait craindre une catastrophe humanitaire pour les plus de deux millions de personnes qui ont fui vers cette région pour échapper aux combats dans d'autres parties du pays.

"L'impact humanitaire et économique de la guerre devient de plus en plus difficile à inverser. La guerre a transformé la vie quotidienne en un combat au Yémen", a déclaré M. Grundberg, selon un communiqué. "Il est urgent de changer de cap et de travailler en vue d'un règlement politique global qui mette fin au conflit et permette au Yémen de se redresser et de se développer", a t-il dit.

A Aden (Sud), où le gouvernement s'est installé après la prise de la capitale Sanaa par les rebelles houthis en 2014, M. Grundberg a rencontré le Premier ministre yéménite Main Saïd. Les deux parties ont discuté de la situation économique, selon le communiqué. Des centaines d'insurgés et de soldats progouvernementaux sont morts en septembre dans les combats autour de Ma'rib. Les houthis espèrent prendre le contrôle des ressources pétrolières de cette région et renforcer ainsi leur position dans les pourparlers de paix.

La guerre au Yémen a éclaté en 2014 avec la prise de Sanaa (nord) par les rebelles. Depuis, le conflit a provoqué la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU, avec des millions de déplacés et une population au bord de la famine. Hans Grundberg, un diplomate suédois, a été nommé nouvel émissaire de l'ONU pour le Yémen cet été, après le départ du Britannique Martin Griffiths.


L'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Hans Grundberg, a appelé mercredi à un "règlement politique global" pour mettre fin au conflit, à l'issue de sa première visite dans ce pays déchiré par la guerre.
Ses déclarations interviennent alors que les combats entre les troupes progouvernementales soutenues par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite et les rebelles...