Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - ONU

Inde et Pakistan s'opposent sur l'Afghanistan, s'accusent d'extrémisme


Inde et Pakistan s'opposent sur l'Afghanistan, s'accusent d'extrémisme

Des manifestants indiens à New Delhi brandissant le drapeau national. Photo d'illustration Sajjad Hussain/AFP/Getty Images

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a accusé vendredi l'Inde à l'ONU de "faire régner la terreur" sur les musulmans, ce qui a entraîné une vive réaction de la délégation indienne.

Dans son discours à l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, Imran Khan a accusé le Premier ministre indien Narendra Modi de vouloir "purger l'Inde de ses musulmans". "La pire et la plus répandue des formes d'islamophobie règne désormais en Inde" et concerne les quelques 200 millions de musulmans vivant dans ce pays, a dit Imran Khan dans son discours virtuel.

L'une des question épineuses opposant l'Inde et le Pakistan est le Cachemire, territoire himalayen que se disputent les deux pays. La colère couve dans le Cachemire indien depuis 2019, lorsque New Delhi a révoqué de manière controversée la semi-autonomie de la région, la plaçant sous son autorité directe. Les habitants de cette région à majorité musulmane affirment que la répression s'est depuis intensifiée.

Imran Khan, qui doit échanger avec le président américain Joe Biden, s'exprimait le jour où Narendra Modi visite la Maison Blanche. Il a accusé les autorités américaines de fermer les yeux sur les "violations en tout impunité des droits humains" par l'Inde.

Une jeune diplomate indienne, première secrétaire au sein de la mission indienne à l'ONU, n'a pas manqué de donner une réplique vigoureuse à Imran Khan. Sneha Dubey a accusé le Pakistan d'avoir abrité Oussama Ben Laden, qui a été tué par les forces spéciales américaines en 2011 lors d'un raid dans la ville militaire d'Abbottabad où il se cachait. "C'est un pays pyromane qui se présente comme pompier", a-t-elle lancé. "Le Pakistan nourrit des terroristes dans son jardin et il espère qu'ils vont seulement faire du mal à leurs voisins", a-t-elle poursuivi. Elle a fait état de violences contre les minorités au Pakistan et évoqué le "génocide culturel et religieux" perpétré en 1971, lorsque le Bangladesh a obtenu son indépendance.


Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a accusé vendredi l'Inde à l'ONU de "faire régner la terreur" sur les musulmans, ce qui a entraîné une vive réaction de la délégation indienne.Dans son discours à l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, Imran Khan a accusé le Premier ministre indien Narendra Modi de vouloir "purger l'Inde de ses musulmans". "La pire et la plus...