Rechercher
Rechercher

Politique

Le rêve de Samir Kassir

« Je ne sais pas qui le distribuait dans la rue, ni comment il est arrivé entre mes mains. Je pensais que ce n’était rien d’autre qu’un prospectus publicitaire. Quand le titre a attiré mon attention : “Le communiqué du rêve”. Je me suis mis à le lire. Un beau rêve, à vrai dire :

“Nous, soussignés les citoyens libanais,

Consternés par la corruption et par le niveau de déchéance atteint par la vie politique, frappés par la falsification des réalités qui brouille notre vision et nous empêche de prendre conscience des bouleversements que connaît notre environnement régional, et à un moment où les prochaines échéances électorales nous laissent espérer l’injection d’un sang nouveau dans nos institutions municipales, parlementaires ou présidentielles, nous nous sommes rassemblés pour lancer un cri exprimant notre volonté de voir des changements radicaux s’opérer dans la conduite de l’État libanais. (...)

Notre rêve est aussi simple que le fait d’avoir confiance en l’avenir. (...)

Ce dont nous rêvons est un pays qui s’enrichit de ses différences, un pays libéré des contraintes confessionnelles et claniques. Nous rêvons d’un État dévoué à ses citoyens, protégé par une justice indépendante et clairement légitimé par un soutien populaire. Un État qui échappe aux allégeances et cloisonnements confessionnels. (...)

Chers citoyens,

Depuis la fin de la guerre, à aucun moment le pays ne s’est porté si mal. Mais ces mauvaises conditions doivent nous motiver et nous pousser à relancer les mécanismes institutionnels, d’autant plus que l’échéance de l’élection présidentielle approche. Que ce scrutin soit, au moins, l’occasion de proclamer notre besoin d’une renaissance des valeurs de la République.

Chers citoyens,

Vous avez votre mot à dire, ne laissez pas cette occasion vous échapper.”

Je n’en croyais pas mes yeux ! Personne dans le pays n’oserait avoir un rêve de ce genre ! J’ai regardé autour de moi. Il n’y avait ni communiqués ni personne qui en distribuait, mais seulement un convoi de voitures américaines luxueuses appartenant à un homme politique et traversant la ville en fanfare. C’est alors que je suis revenu à moi-même et j’ai regretté d’avoir abandonné mon rêve. »

« Le communiqué du rêve », Samir Kassir, 2004.


« Je ne sais pas qui le distribuait dans la rue, ni comment il est arrivé entre mes mains. Je pensais que ce n’était rien d’autre qu’un prospectus publicitaire. Quand le titre a attiré mon attention : “Le communiqué du rêve”. Je me suis mis à le lire. Un beau rêve, à vrai dire :“Nous, soussignés les citoyens libanais,Consternés par la corruption et par le...

commentaires (1)

C’était un avant-gardiste qui croyait dans la libération de son pays grâce à son peuple. Seulement voilà le plan des en émis étant d’affaiblir l’état en ouvrant les vannes des vols et de la corruption à ses dirigeants ont eu raison de nos rêves les plus fous. Ceux de faire adhérer tous les libanais à la cause du Liban en semant la zizanie entre eux et en les affamant pour mieux les dominer. Un état absent parce que préoccupé par le pillage et le pouvoir spolié par des mercenaires qui les tiennent par leurs forfaits commis sous leurs ordres ont eu raison de ce pays et de son peuple. Les pauvres continuent d’appuyer leurs nourriciers et les crédules à croire en la bonne foi de leurs assassins qui tous les jours donnent des preuves de leur trahison et que ces mêmes crédules montent au créneau pour les défendre sûrs que ce qu’ils font et disent vont dans le sens de leur idéologie aveugle et dépourvue de tout bon sens. Est ce que les chiites et les quelques chrétiens se sentent mieux protégés protégés? La réponse est non. Se sentent ils plus puissants? Toujours non. Alors pourquoi cet aveuglement et ce renoncement à leur identité libanaise pluri culturelle pour croire que des similis patriotes arriveront à changer la donne alors qu’il collabore avec des mercenaires nuisibles pour soit disant pour les protéger? Les protéger des autres libanais avec des vendus pour un autre pays? Mais ça passe et ils ne veulent pas avouer leur faute de jugement ni leur naïveté.

Sissi zayyat

12 h 23, le 02 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • C’était un avant-gardiste qui croyait dans la libération de son pays grâce à son peuple. Seulement voilà le plan des en émis étant d’affaiblir l’état en ouvrant les vannes des vols et de la corruption à ses dirigeants ont eu raison de nos rêves les plus fous. Ceux de faire adhérer tous les libanais à la cause du Liban en semant la zizanie entre eux et en les affamant pour mieux les dominer. Un état absent parce que préoccupé par le pillage et le pouvoir spolié par des mercenaires qui les tiennent par leurs forfaits commis sous leurs ordres ont eu raison de ce pays et de son peuple. Les pauvres continuent d’appuyer leurs nourriciers et les crédules à croire en la bonne foi de leurs assassins qui tous les jours donnent des preuves de leur trahison et que ces mêmes crédules montent au créneau pour les défendre sûrs que ce qu’ils font et disent vont dans le sens de leur idéologie aveugle et dépourvue de tout bon sens. Est ce que les chiites et les quelques chrétiens se sentent mieux protégés protégés? La réponse est non. Se sentent ils plus puissants? Toujours non. Alors pourquoi cet aveuglement et ce renoncement à leur identité libanaise pluri culturelle pour croire que des similis patriotes arriveront à changer la donne alors qu’il collabore avec des mercenaires nuisibles pour soit disant pour les protéger? Les protéger des autres libanais avec des vendus pour un autre pays? Mais ça passe et ils ne veulent pas avouer leur faute de jugement ni leur naïveté.

    Sissi zayyat

    12 h 23, le 02 juin 2021

Retour en haut