Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Proche-Orient

Poutine prône la désescalade, Erdogan une "leçon" contre Israël

Poutine prône la désescalade, Erdogan une

Le président russe Vladimir Poutine (g.), et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Photo d'archives AFP

 Le président russe a appelé mercredi à la désescalade dans le conflit opposant le Hamas et l'Etat hébreu lors d'une conversation avec son homologue turc, qui, nettement plus offensif, réclame de donner "une leçon" à Israël.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan "ont exprimé leur profonde préoccupation face aux combats qui se poursuivent, à l'augmentation du nombre des morts et des blessés".

La présidence russe a ainsi estimé que les deux dirigeants appelaient "les parties à la désescalade" alors que M. Poutine entretient de bonnes relations avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, les dirigeants palestiniens et M. Erdogan.

De son côté, la présidence turque a fait état de positions bien plus offensives de Recep Tayyip Erdogan, qui dans cet entretien téléphonique a "souligné qu'il était nécessaire que la communauté internationale donne une leçon ferme et dissuasive à Israël".

Il a dénoncé les "agressions effrontées contre la mosquée Al-Aqsa (à Jérusalem) et les Palestiniens", selon cette source.

Ardent défenseur de la cause palestinienne, le chef d'Etat turc a aussi "souligné le besoin de travailler sur l'idée de déployer une force de protection internationale dans la zone pour protéger les civils palestiniens".

Ces déclarations interviennent dans un contexte de vives tensions et de violences qui ont fait plus de 40 morts dans la bande de Gaza, bombardée par les forces israéliennes, et en Israël, où le Hamas a multiplié les tirs de roquettes.

Le Conseil de sécurité de l'ONU devait se réunir en urgence mercredi, après avoir échoué à se mettre d'accord sur une déclaration commune lundi.


 Le président russe a appelé mercredi à la désescalade dans le conflit opposant le Hamas et l'Etat hébreu lors d'une conversation avec son homologue turc, qui, nettement plus offensif, réclame de donner "une leçon" à Israël.Selon le Kremlin, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan "ont exprimé leur profonde préoccupation face aux combats qui se poursuivent, à l'augmentation du...