Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Nucléaire iranien

L'UE appelle à des discussions "non-stop" à Vienne



L'UE appelle à des discussions

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à son arrivée pour une conférence de presse, à Bruxelles, le 10 mai 2021. Olivier Matthys/Pool via REUTERS

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a appelé lundi à des discussions "non-stop" à Vienne afin de réaliser une percée dans les efforts pour ramener Washington dans l'accord nucléaire iranien et Téhéran au respect de ses engagements.

"Il s'agit d'un processus diplomatique extrêmement délicat et intense. J'ose dire que je suis optimiste", a déclaré M. Borrell, coordinateur de la commission conjointe sur l'accord nucléaire de 2015, à l'issue d'une réunion des ministres des affaires étrangères de l'UE à Bruxelles. "Il y a une fenêtre d'opportunité qui va rester ouverte pendant quelques semaines, jusqu'à la fin du mois, mais il y a beaucoup de travail à faire, le temps est limité", a-t-il ajouté.

Josep Borrell a dit espérer "que les négociations entreront dans une phase de non-stop à Vienne". "Quelques progrès modérés ont été enregistrés. Il faut avancer graduellement, car il s'agit d'un processus sensible", a-t-il souligné.

Des négociations indirectes entre Washington et Téhéran se déroulent dans la capitale autrichienne depuis début avril et les autres signataires de l'accord avec l'Iran - Allemagne, Chine, France, Grande-Bretagne, Russie - jouent le rôle d'intermédiaires.

L'objectif est de trouver un moyen de revenir à l'accord connu sous son acronyme JCPOA, dont l'ancien président américain Donald Trump est sorti et que son successeur Joe Biden veut relancer. Pour cela, les États-Unis et l'Iran doivent s'entendre sur la levée des sanctions rétablies par Trump et sur l'engagement de Téhéran à respecter les termes de l'accord.

Après la décision de Donald Trump de quitter l'accord et d'imposer des sanctions, l'Iran a commencé à abandonner les contraintes pesant sur sa production de matériel nucléaire. Les diplomates espèrent un résultat avant la présidentielle iranienne du 18 juin.

Un quatrième cycle de négociations s'est ouvert vendredi à Vienne. Le chef de la délégation iranienne aux négociations, le vice-ministre des affaires étrangères Abbas Araghchi, a salué une "nouvelle énergie".

L'Iran a déclaré lundi qu'il pourrait prolonger un accord autorisant les inspecteurs de l'ONU à surveiller certaines activités clés si les discussions avec les puissances mondiales sur son programme nucléaire se poursuivent "sur la bonne voie".


Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a appelé lundi à des discussions "non-stop" à Vienne afin de réaliser une percée dans les efforts pour ramener Washington dans l'accord nucléaire iranien et Téhéran au respect de ses engagements."Il s'agit d'un processus diplomatique extrêmement délicat et intense. J'ose dire que je suis optimiste", a déclaré M. Borrell, coordinateur...