Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Covid en France

Levée progressive des contraintes à partir du 3 mai



Levée progressive des contraintes à partir du 3 mai

Le Premier ministre français Jean Castex à Paris, le 22 avril 2021. Ludovic Marin/Pool via Reuters

Le Premier ministre français Jean Castex a détaillé jeudi le calendrier de l'assouplissement progressif des mesures prises pour lutter contre la pandémie, avec une levée des contraintes de déplacement des Français en journée à partir du 3 mai et la réouverture des commerces non-essentiels "autour de la mi-mai".

"Le pic de la troisième vague de l'épidémie semble derrière nous", avec "une baisse réelle de la circulation virale depuis dix jours", a estimé le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

La France a également atteint "le haut de la vague des hospitalisations et nous pouvons espérer le début d'un reflux d'ici quelques jours", a-t-il ajouté. "A partir du 3 mai également, nous pourrons lever les contraintes de déplacement en journée et envisager, sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire, un nouveau train de réouverture autour de la mi-mai qui pourrait commencer par les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses" a précisé Jean Castex.

"Cette liste n'est pas définitivement fixée elle sera assortie de conditions particulières, le cas échéant territorialisées, qui évolueront au fil des étapes. Nous aurons l'occasion de donner les orientations et précisions nécessaires dans les prochains jours", a-t-il souligné.

En ce qui concerne les écoles, la rentrée se fera comme prévu "dès lundi 26 avril" dans les écoles maternelles et élémentaires, et "le 3 mai" pour les collégiens et lycéens. Cette rentrée se fera avec un "protocole très strict" et un "renforcement massif des tests", dont le déploiement des autotests dans les lycées: 64 millions ont été commandés pour les personnels de l'éducation nationale puis les lycéens, a précisé M. Castex.

L'épidémie de Covid-19 semble amorcer une pente descendante en France, mais nombre de scientifiques alertent sur la fragilité de la décrue, la tension sur le système de santé restant forte, avec 30.634 patients hospitalisés, dont presque 6.000 en soins intensifs, selon les derniers chiffres rendus publics jeudi.

Les voyages entre les régions sont actuellement interdits, avec des déplacements limités à 10 km en journée et un couvre-feu mis en place entre 19H00 et 06H00. Le Premier ministre a précisé jeudi que ce couvre-feu serait "maintenu jusqu'à nouvel ordre".

Le président Emmanuel Macron avait fixé pour la mi-mai la réouverture des premières terrasses de bars et de restaurants et de lieux culturels, en promettant un protocole sanitaire strict, mais sans fixer de condition sanitaire, comme un chiffre maximal de contaminations, comme il l'avait fait à l'automne.

La levée des restrictions est espérée avec une impatience mêlée d'inquiétude par les commerçants ou restaurateurs, ces derniers cumulant environ huit mois de fermeture depuis le début de la pandémie il y a plus d'un an.

Les principales fédérations du commerce et quelque 150 patrons, franchisés et affiliés de réseaux d'enseignes, ont publié jeudi un "plaidoyer pour une réouverture impérative de tous les commerces au plus tard le 10 mai", un mois "capital en termes d'activité" pour les 150.000 magasins fermés depuis le 3 avril.

Par ailleurs, les Français de plus de 55 ans pourront, "à compter de ce samedi", être vaccinés contre le Covid-19 avec le vaccin de Johnson & Johnson, le quatrième disponible sur le territoire, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

La France a reçu une première livraison de 200.000 doses de ce vaccin à la fin de la semaine dernière, mais elle attendait les conclusions de l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui a estimé mercredi qu'il bénéficiait d'un rapport bénéfices/risques favorable, malgré un risque "très rare" de caillots sanguins.

Les autorités misent sur l'accélération de la campagne de vaccination. Plus de 13 millions de Français - sur 67 millions - avaient reçu au moins une dose mercredi soir.

La pandémie a officiellement tué plus de 102.000 personnes en France.


Le Premier ministre français Jean Castex a détaillé jeudi le calendrier de l'assouplissement progressif des mesures prises pour lutter contre la pandémie, avec une levée des contraintes de déplacement des Français en journée à partir du 3 mai et la réouverture des commerces non-essentiels "autour de la mi-mai"."Le pic de la troisième vague de l'épidémie semble derrière nous", avec...