Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Aoun appelle à "dévoiler les corrompus" pour lutter contre la corruption

Le chef d'Etat libanais, Michel Aoun. Photo d'archives AFP

Le chef d'Etat libanais, Michel Aoun, a estimé samedi que "la première étape dans la lutte contre la corruption consistait à désigner les corrompus" par leur nom, loin de toute généralisation abusive, au moment où le Liban est englué dans de graves crises et que la classe politique, le président de la République inclus, est critiquée par la rue et accusée de corruption.

"La première véritable étape dans la lutte contre la corruption consiste à dévoiler les corrompus et à les pointer du doigt clairement", a écrit le président Aoun sur son compte Twitter personnel. Un message partagé par la présidence sur son propre compte. "Quant à la généralisation de l'accusation, elle est dans l'intérêt des corrompus car c'est une méconnaissance de la véritable corruption et elle induit en erreur l'opinion publique", a ajouté le président, qui répète souvent qu'il lutte contre la corruption tout en faisant face à un système qui lui met des bâtons dans les roues. Il évite souvent de nommer les personnes ou les partis qu'il accuse de perpétrer les pratiques de corruption.

Le président de la République fait partie des figures politiques accusées de corruption par le soulèvement populaire du 17 octobre 2019 et les protestations récentes. Des Libanais continuent à descendre dans la rue pour réclamer son départ, cinq ans après le début de son mandat présidentiel, tandis que le pays est en proie à une crise politique, économique et sociale sans précédent, marquée par une hyperinflation des prix et une paupérisation de la population.


Le chef d'Etat libanais, Michel Aoun, a estimé samedi que "la première étape dans la lutte contre la corruption consistait à désigner les corrompus" par leur nom, loin de toute généralisation abusive, au moment où le Liban est englué dans de graves crises et que la classe politique, le président de la République inclus, est critiquée par la rue et accusée de corruption."La...