Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - France

Des agriculteurs alertent sur les suicides et les "fermes qui ferment"


Des agriculteurs alertent sur les suicides et les

Des agriculteurs français lors d'une manifestation place des Invalides à Paris, le 4 mars 2021. Photo REUTERS/Benoit Tessier

Environ 70 agriculteurs français se sont rassemblés jeudi à Paris, entourés de mannequins en combinaison de travail pendus à des arbres, pour témoigner du malaise d'une profession marquée par les suicides et les dépôts de bilan. Selon les chiffres les plus récents de la sécurité sociale agricole française, 372 suicides d'exploitants agricoles ont été recensés en 2015, soit plus d'un par jour. Une trentaine de ces mannequins gonflables ont été accrochés jeudi à des arbres de l'esplanade des Invalides, non loin de l'Assemblée nationale.

Des banderoles ont été déployées entre les troncs, affirmant notamment que "l'agriculture française subit un énorme plan social organisé dans le plus grand silence".

Le Salon de l'agriculture (grand rendez-vous annuel du monde agricole) ayant été annulé à cause de la crise sanitaire, la Coordination rurale, deuxième syndicat agricole du pays (plutôt étiqueté à droite) voulait se faire entendre. Chasuble jaune sur le dos, les militants ont posé devant la presse un genou à terre et poing levé, dans un nuage de fumigènes, jaunes également.

"Genou à terre, cela veut dire que ceux qui sont encore debout pensent à ceux qui ne sont plus là", déclare à l'AFP le président du syndicat Bernard Lannes. Selon l'organisation, le nombre de suicides s'approche plutôt de deux par jour et celui des dépôts de bilan de 1.500 par an, faute de prix rémunérateurs.

"Deux collègues par jour, c'est insupportable", lâche Dominique Pipet, béret sur la tête et fourche en bois à la main, sur laquelle est placardé le message "Exploité agricole". A la retraite depuis peu, l'ex-éleveur bovin de la Vienne (ouest) n'a jamais pu se verser de salaire : "Pas de salaire, pas de vacances, on payait nos dettes !".

"On nous a mis sur l'échafaud de la mondialisation", dénonce au mégaphone le maraîcher Sébastien Héraud, également vice-président de la Coordination rurale, qui refuse de "se laisser faire par les écolos bobos urbains qui nous méprisent et veulent nous dicter notre conduite".


Environ 70 agriculteurs français se sont rassemblés jeudi à Paris, entourés de mannequins en combinaison de travail pendus à des arbres, pour témoigner du malaise d'une profession marquée par les suicides et les dépôts de bilan. Selon les chiffres les plus récents de la sécurité sociale agricole française, 372 suicides d'exploitants agricoles ont été recensés en 2015, soit plus...