Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Justice

La décision de la CPI est "l'essence même de l'antisémitisme", affirme Netanyahu

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, lors d'une cérémonie près de Jérusalem, le 29 novembre 2020. Photo AFP / POOL / Alex KOLOMIENSKY

La décision de la Cour pénale internationale (CPI) de lancer une enquête pour des crimes potentiels perpétrés dans les Territoires palestiniens reflète "l'essence même de l'antisémitisme", a réagi mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Il réagissait à l'annonce de la Procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda, d'ouvrir une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens, une initiative à laquelle l'Etat hébreu est fermement opposé.

L'annonce a été en revanche saluée par l'Autorité palestinienne.

La CPI "a pris une décision qui est l'essence même de l'antisémitisme et de l'hypocrisie (...) Nous défendrons chaque soldat, chaque officier, chaque civil et je vous promets que nous allons nous battre pour la vérité jusqu'à ce que cette décision scandaleuse soit annulée", a déclaré M. Netanyahu dans une allocution télévisée.
Avant lui, le chef de la diplomatie Gabi Ashkenazi avait dénoncé "une décision politique d'un procureur à la fin de son mandat (...) qui transforme la cour en un instrument aux mains d'extrémistes et d'organisations antisémites".

Contrairement à l'Autorité palestinienne, Israël n'est pas membre de la CPI basée à La Haye.

Fatou Bensouda avait précédemment déclaré qu'il y avait un "fondement raisonnable" à croire que des crimes avaient été commis par des membres des forces israéliennes, des autorités israéliennes, du mouvement islamiste Hamas et autres groupes armés palestiniens au cours de la guerre à Gaza en 2014. "Aujourd'hui, je confirme l'ouverture par le Bureau du Procureur de la CPI d'une enquête sur la situation en Palestine", a-t-elle déclaré dans un communiqué en allusion aux Territoires palestiniens.

La Cisjordanie est occupée par Israël depuis 1967 et la bande de Gaza, dont Israël s'est retiré unilatéralement en 2005 est soumise à un blocus israélien depuis plus de 10 ans.

"L'enquête portera sur les crimes relevant de la compétence de la Cour qui auraient été commis dans la situation depuis le 13 juin 2014".
En 2014, Israël a lancé une opération pour stopper les tirs de roquettes du Hamas depuis la bande de Gaza, en direction de son territoire. Quelque 2.250 Palestiniens, en majorité des civils, et 74 Israéliens, essentiellement des soldats, ont péri durant cette guerre.


La décision de la Cour pénale internationale (CPI) de lancer une enquête pour des crimes potentiels perpétrés dans les Territoires palestiniens reflète "l'essence même de l'antisémitisme", a réagi mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Il réagissait à l'annonce de la Procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda, d'ouvrir une enquête sur des crimes présumés...