Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Moyen-Orient

Iranien arrêté aux Etats-Unis : Téhéran dénonce une "prise d'otage"

Iranien arrêté aux Etats-Unis : Téhéran dénonce une

Un homme passant devant un drapeau iranien dans la capitale Téhéran. Photo d'archives AFP

L'arrestation aux Etats-Unis d'un Iranien expert des questions relatives à la République islamique relève de la "prise d'otage", a dénoncé le porte-parole des Affaires étrangères à Téhéran, cité mercredi par l'agence Isna.

Expert réputé des questions iraniennes, Kaveh Lotfolah Afrasiabi a été arrêté à son domicile près de Boston, dans le Nord-Est des Etats-Unis, avait indiqué la veille le ministère américain de la Justice.

Titulaire d'un permis de séjour en règle, M. Afrasiabi, se voit reprocher de s'être présenté pendant plus de 10 ans "au Congrès, aux journalistes et au public américain comme un expert objectif et neutre sur l'Iran", alors qu'il était "en fait secrètement employé par le gouvernement iranien pour répandre [sa] propagande", selon le ministère. Il risque jusqu'à 10 ans de prison pour violation de la loi américaine imposant aux agents d'un gouvernement étranger de se déclarer comme tels.

Dans un entretien accordé à Isna, le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saïd Khatibzadeh, a dénoncé une "prise d'otage manifeste" visant un ressortissant iranien. "Nous espérons que le nouveau gouvernement américain prendra ses distances par rapport à la stratégie de la prise d'otages privilégiée par le gouvernement Trump", a ajouté M. Khatibzadeh à quelques heures de l'entrée en fonctions de Joe Biden comme président des Etats-Unis pour succéder à Donald Trump.

L'investiture de M. Biden tombe le jour du 40e anniversaire de la libération de 52 diplomates américains retenus en otages à Téhéran pendant 444 jours, du 4 novembre 1979 au 20 janvier 1981, dans le sillage de la révolution iranienne ayant renversé le régime pro-américain du chah Mohammad Réza Pahlavi.

Cette crise des otages américains a entraîné la rupture des relations diplomatiques entre Téhéran et Washington en 1980. L'arrestation de M. Afrasiabi a été rendue publique après la parution d'articles de presse aux Etats-Unis faisant état de l'arrestation et de la condamnation à 10 ans de prison en Iran d'un homme d'affaires irano-américain, Emad Sharqi, pour espionnage et collecte de renseignements militaires.

M. Sharqi est au moins le quatrième ressortissant américain à être détenu en Iran, pays qui ne reconnaît pas le principe de la double nationalité. L'Iran et les Etats-Unis ont procédé à plusieurs échanges de prisonniers au cours des deux dernières années.


L'arrestation aux Etats-Unis d'un Iranien expert des questions relatives à la République islamique relève de la "prise d'otage", a dénoncé le porte-parole des Affaires étrangères à Téhéran, cité mercredi par l'agence Isna.Expert réputé des questions iraniennes, Kaveh Lotfolah Afrasiabi a été arrêté à son domicile près de Boston, dans le Nord-Est des Etats-Unis, avait indiqué...