Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Coronavirus au Liban

Débordé, l'hôpital de Bouar lance un appel urgent pour recruter des infirmières


Débordé, l'hôpital de Bouar lance un appel urgent pour recruter des infirmières

Un soignant traite un patient contaminé par le coronavirus et hospitalisé en soins intensifs à l'hôpital Geitawi à Beyrouth, le 14 janvier 2021. Photo d'illustration AFP/Anwar Amro

L'hôpital gouvernemental de Bouar dans le Kesrouan a appelé dimanche infirmiers, infirmières et aides soignants à lui prêter main-forte pour accroître les capacités de cet établissement qui accueille des patients contaminés par le coronavirus, rapporte l'Agence nationale d'information. L'hôpital demande aux candidats d'envoyer urgemment leur CV à l'adresse mail suivante : [email protected]

Face à une explosion des contaminations, les hôpitaux arrivent à saturation à travers le Liban, tandis que le personnel soignant, épuisé par dix mois de pandémie, est confronté à une baisse d'effectifs car il n'est pas épargné par l'augmentation des contaminations. Il y a quelques jours, le directeur de l'hôpital de Bouar, André Kozaïly, expliquait déjà que les équipes médicales étaient contraintes de traiter des patients Covid-19 dans leur voiture en raison de la saturation de l'établissement.

Autre signe que le système de santé commence sérieusement à craquer sous la pression combinée de la crise économique et sanitaire, la présidente de la commission parlementaire des femmes et des enfants, la député Inaya Ezzeddine, a appelé les autorités à "fournir aux hôpitaux de Tyr et de sa région les équipements médicaux nécessaires, tells que des respirateurs et des lits de soins supplémentaires, pour leur permettre d’augmenter leurs capacités à faire face à la pandémie".

Dimanche matin, le ministère de la Santé avait annoncé "avoir reçu 18 respirateurs (ICU ventilators) qui seront distribués aux services de soins intensifs pour les patients gravement malades" et des appareils d'oxygénothérapie nasale à haut débit à répartir. Le Liban fait, en effet, face à une pénurie de machines à oxygène. Par ailleurs, le ministre sortant de la Santé a annoncé ce matin que l'un des hôpitaux de campagne fournis par le Qatar et qui devait initialement être installé à Tyr, au Liban-sud, sera finalement déployé à Beyrouth, suite à une requête du président du Parlement, Nabih Berry.



L'hôpital gouvernemental de Bouar dans le Kesrouan a appelé dimanche infirmiers, infirmières et aides soignants à lui prêter main-forte pour accroître les capacités de cet établissement qui accueille des patients contaminés par le coronavirus, rapporte l'Agence nationale d'information. L'hôpital demande aux candidats d'envoyer urgemment leur CV à l'adresse mail suivante :...