Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Coronavirus au Liban

Sit-in à Tripoli contre l'état d'urgence sanitaire



Sit-in à Tripoli contre l'état d'urgence sanitaire

Des protestataires bloquant l'accès au rond-point de la place el-Nour à Tripoli au Liban-Nord, le 15 janvier 2021. Photo Ani

Plusieurs manifestants ont organisé un sit-in vendredi après-midi à Tripoli (Liban-Nord) et coupé l'accès à la place el-Nour pour protester contre la déclaration de l’état d'urgence sanitaire, décrété lundi, rapporte l'Agence nationale d'information, (Ani, officielle). Une partie de la population travaille en effet à la journée et se voit privée de son gagne-pain quotidien pendant les dix jours de fermeture totale du pays, prévu pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Les manifestants ont réclamé aux autorités que des compensations financières leur soient versées pendant cette période de bouclage total qui a commencé jeudi et se poursuit jusqu'au 25 janvier.

Lundi, afin d'enrayer une propagation de la pandémie devenue incontrôlable après les fêtes de fin d'année, le Conseil supérieur de défense avait décidé de boucler totalement le pays. Durant les dix jours de confinement, renouvelables en fonction de la situation, un couvre-feu total est instauré, et l’état d'urgence sanitaire décrété. Ces mesures ont été prises alors que les hôpitaux du pays sont arrivés à saturation. Quelques exceptions sont prévues pour le personnel de santé, les journalistes, les militaires, des employés du secteur alimentaire et d'autres travailleurs jugés essentiels.

Plusieurs ONG ont averti que l'interdiction totale de sortie risquait d'aggraver les souffrances des familles vulnérables, en l'absence d'aide de la part du gouvernement.



Plusieurs manifestants ont organisé un sit-in vendredi après-midi à Tripoli (Liban-Nord) et coupé l'accès à la place el-Nour pour protester contre la déclaration de l’état d'urgence sanitaire, décrété lundi, rapporte l'Agence nationale d'information, (Ani, officielle). Une partie de la population travaille en effet à la journée et se voit privée de son gagne-pain quotidien...