Rechercher
Rechercher

Scientifique iranien tué

Londres dit sa préoccupation

Londres dit sa préoccupation

Enterrement le 29 novembre 2020 à Machhad du scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh qui a été tué dans une attaque au véhicule piégé suivie d'une fusillade contre sa voiture. Photo AFP / HO /IRANIAN DEFENCE MINISTRY

Le Royaume-Uni s'est dit dimanche "préoccupé" par le risque d'escalade des tensions au Moyen-Orient après l'assassinat de l'un des principaux scientifiques du programme nucléaire iranien.

"Nous sommes préoccupés par la situation en Iran et dans la région", a déclaré sur Sky News le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, appelant à une "désescalade des tensions". "Nous attendons d'avoir une vue complète des faits", mais "nous nous en tenons à la règle du droit international humanitaire qui est très clairement contre le fait de cibler des civils", a-t-il déclaré.

Mohsen Fakhrizadeh, 59 ans, a été tué dans une attaque au véhicule piégé suivie d'une fusillade contre sa voiture, a annoncé vendredi le ministère de la Défense iranien, précisant que la victime était le chef de son département recherche et innovation, chargé notamment de la "défense antiatomique".

Dès vendredi, les autorités iraniennes ont accusé Israël d'être derrière cet assassinat. Le président Hassan Rohani a accusé samedi l'Etat hébreu de vouloir semer le "chaos" et a promis que la mort de Fakhrizadeh serait vengée "en temps et en heure".


Le Royaume-Uni s'est dit dimanche "préoccupé" par le risque d'escalade des tensions au Moyen-Orient après l'assassinat de l'un des principaux scientifiques du programme nucléaire iranien."Nous sommes préoccupés par la situation en Iran et dans la région", a déclaré sur Sky News le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, appelant à une "désescalade des tensions". "Nous...