Rechercher
Rechercher

Célébrations de l'Indépendance

Acar appelle à l'unité face aux "énormes défis"


Acar appelle à l'unité face aux

La ministre sortante de la Défense et vice-présidente du Conseil, Zeina Acar. Photo Dalati et Nohra

La ministre sortante de la Défense et vice-présidente du Conseil, Zeina Acar, a appelé samedi les Libanais à "consolider l'unité nationale" pour faire face aux "énormes défis" auxquels est confronté le pays, qui connait une crise socioéconomique et financière aigue depuis plus d'un an.

Mme Acar a tenu des propos en ce sens dans un discours prononcé à l'occasion du 77e anniversaire de l'Indépendance du Liban, fêtée le 22 novembre, mais dont les célébrations ont été réduites cette année en raison de la pandémie de coronavirus. La ministre Acar a déclaré que cette année, la fête de l'Indépendance a lieu alors que le pays fait fasse à "d'énormes défis", citant la double explosion du 4 août, qui a fait plus de 200 morts, et la pandémie de coronavirus. Face à ces difficultés, Mme Acar a appelé à ce que "tous les citoyens et responsables de toutes les confessions et affiliations se solidarisent pour faire face aux dangers économiques et sanitaires". "Nous devons consolider notre unité nationale et faire des sacrifices, parce que le Liban a besoin de nous tous", a-t-elle lancé. La ministre a encore salué le rôle de l'armée, "qui a prouvé plus d'une fois qu'elle est à la hauteur de ses responsabilités et qu'elle assume ses devoirs pour la défense du Liban, de sa sécurité et de sa stabilité, d'autant que le pays lutte actuellement pour la sauvegarde de ses terres et ses droits dans le cadre des négociations sur la délimitation de la frontière maritime et face aux infractions quotidiennes et répétées d'Israël" en territoire libanais. 

Tout au long de la journée, les sépultures d'anciens hommes d'Etat, considérés comme des "pères de l'Indépendance", ont été fleuries par des responsables politiques. Des couronnes de fleurs ont notamment été déposées sur les tombes des anciens présidents Fouad Chehab et Béchara el-Khoury, des anciens présidents du Parlement Habib Abi Chahla et Sabri Hamadé, et anciens Premiers ministres Riad Solh, Saëb Salam, Abdelhamid Karamé et Rafic Hariri. En raison de la pandémie, et alors que le Liban est reconfiné jusqu'au 30 novembre, le défilé militaire habituellement organisé dans le centre-ville pour la fête nationale a été annulé. 

Dans ce contexte, le président libanais, Michel Aoun, a reçu un message de félicitation de la part de son homologue iranien, Hassan Rohani. "Le Liban a connu de nombreuses difficultés durant l'année écoulée, mais la résistance du pays, guidé par un pouvoir sage, a sauvegardé la dignité du Liban", a écrit M. Rohani, selon la présidence libanaise.


La ministre sortante de la Défense et vice-présidente du Conseil, Zeina Acar, a appelé samedi les Libanais à "consolider l'unité nationale" pour faire face aux "énormes défis" auxquels est confronté le pays, qui connait une crise socioéconomique et financière aigue depuis plus d'un an.

Mme Acar a tenu des propos en ce sens dans un discours prononcé à l'occasion du 77e...