Rechercher
Rechercher

Iran/virus

Les mesures de restriction étendues au-delà de Téhéran

Les mesures de restriction étendues au-delà de Téhéran

Des passants masqués dans une rue de Téhéran, le 19 février 2020. Photo AFP

L'Iran a annoncé samedi que les mesures de restriction pour répondre à l'épidémie de nouveau coronavirus seraient étendues au-delà de Téhéran, les appels à un confinement total se faisant toujours plus nombreux après des records de contaminations et de décès dans le pays.

Les mesures entreront en vigueur mercredi et pour au moins une semaine, a indiqué le porte-parole de l'unité de lutte contre le virus en Iran, Alireza Raïsi, dans une allocution télévisée. Elles seront appliquées dans 25 capitales provinciales et 46 comtés du pays, a-t-il ajouté.

Les universités, les centres pédagogiques, les écoles, les cinémas, les théâtres, les musées, les salons de beauté, les piscines, les salles de sport, les mosquées et les cafés seront fermés, a détaillé M. Raïsi. Ces mesures sont la prolongation de celles déjà introduites à Téhéran et dans 43 comtés du pays au cours des dernières semaines. 

Mercredi, la porte-parole du ministère iranien de la Santé, Sima Sadat Lari, avait annoncé un record de 415 nouveaux décès en 24 heures. Le dernier record du nombre de contaminations a lui été recensé le lendemain avec 8.293 personnes contaminées en une journée.  En plus de huit mois de pandémie, 612.772 infections (dont 34.864 décès) ont été enregistrées au total en Iran, pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient. 
Face à ces records, des experts sanitaires et des responsables ont réclamé un confinement total de la population dans la capitale Téhéran.

"La maladie s'est répandue dans la province et la situation dans la ville de Téhéran est pire que ce que le gouvernement a révélé jusqu'à présent", a dénoncé samedi le quotidien Etemad. Il a relayé l'appel jeudi des représentants de Téhéran pour la mise en place d'un confinement de deux semaines dans la capitale après que le responsable de la lutte contre le virus dans la ville de huit millions d'habitants a décrit une situation préoccupante. 

"Le pays ou les villes à haut risque doivent être placés totalement en quarantaine pendant deux ou trois semaines", estime Alireza Naji, à la tête du département de virologie de l'hôpital Masih Daneshvari.
Aucun confinement n'a été imposé depuis le début de l'épidémie en Iran en février, le président Hassan Rohani affirmant que l'économie du pays, frappée de sanctions internationales, ne pouvait se le permettre.


L'Iran a annoncé samedi que les mesures de restriction pour répondre à l'épidémie de nouveau coronavirus seraient étendues au-delà de Téhéran, les appels à un confinement total se faisant toujours plus nombreux après des records de contaminations et de décès dans le pays.

Les mesures entreront en vigueur mercredi et pour au moins une semaine, a indiqué le porte-parole...