Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Etats-Unis

Biden réclame davantage de pression sur la Turquie face à la Grèce



Biden réclame davantage de pression sur la Turquie face à la Grèce

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, à Miami, en Floride, le 5 octobre 2020. / AFP / ROBERTO SCHMIDT

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, a estimé mardi que les Etats-Unis devaient faire davantage pression sur la Turquie pour réduire les tensions avec la Grèce, après de précédentes critiques contre le président turc qui avaient suscité la colère d'Ankara.

L'ancien vice-président, qui affronte Donald Trump lors du scrutin du 3 novembre, a salué la récente détente après l'escalade en Méditerranée orientale. "L'administration Trump doit faire pression sur la Turquie pour qu'elle s'abstienne de toute nouvelle provocation dans la région face à la Grèce, notamment de ses menaces de recours à la force, afin de permettre à la diplomatie d'aboutir", a déclaré Joe Biden, l'ancien vice-président de Barack Obama, dans un communiqué.

Les tensions entre les deux voisins, membres de l'OTAN, ont culminé durant l'été avec le déploiement de leurs marines dans une zone maritime disputée riche en hydrocarbures. Athènes et Ankara ont depuis convenu d'établir une ligne directe permanente pour éviter les risques d'accidents et d'incidents en Méditerranée orientale et contribuer au règlement de leurs différends.

La Turquie a récemment condamné Joe Biden qui avait qualifié le président Recep Tayyip Erdogan d'"autocrate". Le démocrate avait estimé, dans un entretien filmé réalisé en décembre par le New York Times, que Washington devait "enhardir" les rivaux du dirigeant turc pour qu'ils le battent -- "pas par un coup d'Etat, mais par le processus électoral".

La vidéo de cette interview a refait surface en août et a provoqué une réponse ferme d'Ankara. "L'analyse de la Turquie par Joe Biden est basée sur une ignorance pure, de l'arrogance et de l'hypocrisie", avait alors dénoncé le porte-parole du président Erdogan. "Les jours où la Turquie était menée à la baguette sont révolus. Mais si vous pensez pouvoir y arriver, tentez votre chance. Vous en paierez le prix", avait-il ajouté.

Le président Trump a lui manifesté à plusieurs reprises son amitié à l'égard de Recep Tayyip Erdogan.


Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, a estimé mardi que les Etats-Unis devaient faire davantage pression sur la Turquie pour réduire les tensions avec la Grèce, après de précédentes critiques contre le président turc qui avaient suscité la colère d'Ankara.L'ancien vice-président, qui affronte Donald Trump lors du scrutin du 3 novembre, a salué la...