Rechercher
Rechercher

Politique

Le Liban refuse toujours toute modification du mandat de la Finul

Le Liban refuse toujours toute modification du mandat de la Finul

Le ministre sortant des Affaires étrangères s’entretenant avec l’ambassadrice des États-Unis. Photo Dalati et Nohra

Le Liban est opposé à toute modification du mandat ou des effectifs de la Finul, a souligné son ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, à la veille du renouvellement du mandat de cette force onusienne chargée du respect du cessez-le-feu avec Israël.

M. Wehbé a reçu séparément hier les ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU pour évoquer la reconduction vendredi du mandat de la Finul, alors qu’Israël réclame une réforme de la mission de cette force qu’il accuse de « partialité et d’inefficacité ». M. Wehbé a remis aux ambassadeurs un mémorandum soulignant que « le Liban est attaché au renouvellement du mandat de la Finul, sans modification de sa mission ou de ses effectifs », s’alignant ainsi, comme d’habitude, sur la position du Hezbollah.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait plaidé en juin pour une « capacité de surveillance améliorée » de la Finul, qui lui donnerait « une meilleure perception de la situation ».

Pour sa part, Israël reproche à la Finul de ne pas être assez active contre le Hezbollah, qu’il accuse de stocker des armes à la frontière. « La Finul est incapable de remplir son mandat » car le Hezbollah l’en empêche, a affirmé la semaine dernière le général Efraim Defrin, chef de l’unité de coopération internationale de l’armée israélienne.

Début mai, l’ambassadrice américaine à l’ONU, Kelly Craft, avait affirmé sur Twitter que la Finul était « empêchée de remplir son mandat » et que le Hezbollah « a été en mesure de s’armer et d’élargir ses opérations ». Mais le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait rejeté tout renforcement des pouvoirs de la Finul. « Les Américains, suite à une demande israélienne, proposent de changer la nature de la mission de la Finul », avait-il dit dans une interview, affirmant qu’Israël voulait notamment « qu’elle ait le droit de fouiller des propriétés privées ».


Le Liban est opposé à toute modification du mandat ou des effectifs de la Finul, a souligné son ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, à la veille du renouvellement du mandat de cette force onusienne chargée du respect du cessez-le-feu avec Israël.M. Wehbé a reçu séparément hier les ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU...

commentaires (3)

Il faut conditionner le renouvellement du mandat de la FINUL par l' autorisation d'utiliser la force si les resolutions 1701 et 1559 ne sont pas respectees !

LeRougeEtLeNoir

18 h 46, le 26 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Il faut conditionner le renouvellement du mandat de la FINUL par l' autorisation d'utiliser la force si les resolutions 1701 et 1559 ne sont pas respectees !

    LeRougeEtLeNoir

    18 h 46, le 26 août 2020

  • Ils faut dissoudre cette entité coûteuse et totalement inutile, et les laisser se débrouiller, ils sont comme cul et chemise et tout ira bien.

    Je partage mon avis

    17 h 16, le 26 août 2020

  • "Le Liban est opposé à toute modification du mandat ou des effectifs de la Finul". Non pas le Liban, mais l'Etat libanais, c-à-d le Hezbollah, ce qui est tout à fait différent!

    Yves Prevost

    07 h 12, le 26 août 2020

Retour en haut