Rechercher
Rechercher

Yémen

Pourparlers en vue de libérer un nombre "considérable" de prisonniers, selon le CICR

Pourparlers en vue de libérer un nombre

Un combattant houti au Yémen. Photo d'illustration AFP

Le gouvernement et les rebelles Houthis en guerre au Yémen mènent actuellement des pourparlers en vue de la libération d'un nombre "assez considérable" de prisonniers, a indiqué à l'AFP un responsable du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le conflit dans ce pays pauvre de la péninsule arabique oppose depuis 2015 les forces loyales au gouvernement, appuyées par une coalition militaire sous commandement saoudien, aux rebelles venus du Nord et soutenus par l'Iran. La guerre a plongé le pays dans la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU. "Les parties parlent d'une libération de prisonniers qui est assez considérable, mais il y a encore un certain accord qui doit être trouvé sur les listes et les modalités de mise en oeuvre", a déclaré à l'AFP Franz Rauchenstein, chef de la délégation du CICR au Yémen, sans fournir de chiffre. "Nous travaillons très étroitement avec chacune des parties (...) pour que cela se réalise", a-t-il précisé, exprimant "l'espoir que cela puisse avoir lieu dans quelques jours ou semaines". "Le CICR serait bien sûr prêt à mettre en oeuvre (l'accord) sur le plan logistique pour accompagner les parties", a-t-il ajouté.

Lors de pourparlers sous l'égide de l'ONU en Suède en 2018, les deux parties avaient convenu d'échanger 15.000 prisonniers et remis les listes de noms. En février dernier, des représentants du gouvernement et des houthis s'étaient mis d'accord, en Jordanie, sur un plan détaillé pour réaliser ce premier échange à grande échelle de prisonniers depuis le début du conflit. En plus de cinq ans, la guerre a fait des dizaines de milliers de morts - essentiellement des civils - selon plusieurs organisations humanitaires. Environ 3,3 millions de personnes déplacées vivent dans des camps où les maladies prolifèrent en raison des pénuries d'eau. Quelque 24 millions de Yéménites - soit plus de 80 % de la population - dépendent d'une forme d'aide humanitaire ou de protection pour leur survie, selon les Nations unies.


Le gouvernement et les rebelles Houthis en guerre au Yémen mènent actuellement des pourparlers en vue de la libération d'un nombre "assez considérable" de prisonniers, a indiqué à l'AFP un responsable du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le conflit dans ce pays pauvre de la péninsule arabique oppose depuis 2015 les forces loyales au gouvernement, appuyées par une...