Rechercher
Rechercher

Liban

Sit-in contre le rationnement du carburant à Baalbeck

Sit-in contre le rationnement du carburant à Baalbeck

Des barrières devant une station-service fermée, le 9 novembre 2019. Photo d'illustration AFP / ANWAR AMRO

Des propriétaires de stations-service et de générateurs privés et des représentants de sociétés de distribution du carburant ont manifesté samedi à Baalbeck contre le rationnement des produits pétroliers dans cette région, et notamment du mazout, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). 

Lors de ce sit-in, organisé au nord de la ville et au cours duquel les contestataires ont fermé la sortie-nord de la localité, le président du syndicat des propriétaires de stations-service, Samy Brax, a appelé les autorités à "mettre un terme aux monopoles du mazout" exercé par certaines sociétés importatrices. Il a appelé les forces de sécurité à "enquêter sur les réserves" dont disposent ces sociétés et à poursuivre en justice les entreprises qui contreviennent à la loi. M. Brax a encore réclamé une meilleure répartition des réserves de mazout afin d'assurer que les stocks n'arrivent pas sur le marché noir. 

Le syndicaliste accuse régulièrement les sociétés importatrices de carburant de rationner l’approvisionnement des stations et d’imposer des tarifs excessifs pour la vente du mazout, alors que le ministre de l'Energie, Raymond Ghajar, a confirmé la semaine dernière une pénurie de carburant et de mazout dans le pays. Une des conséquences de cette pénurie est un rationnement draconien imposé par l'Électricité du Liban (EDL) qui plonge les Libanais dans l'obscurité depuis plusieurs jours. 


Des propriétaires de stations-service et de générateurs privés et des représentants de sociétés de distribution du carburant ont manifesté samedi à Baalbeck contre le rationnement des produits pétroliers dans cette région, et notamment du mazout, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). 

Lors de ce sit-in, organisé au nord de la ville et au cours...