Rechercher
Rechercher

Liban

Bassil : La page du compromis avec le Futur est tournée

Bassil : La page du compromis avec le Futur est tournée

Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil. Photo d'archives ANI

Le chef du Courant patriotique libre (CPL, fondé par le chef de l’Etat, Michel Aoun), Gebran Bassil, a affirmé vendredi que le "compromis" établi entre son parti et le Courant du Futur, de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, est "terminé", estimant que cette entente avait coûté un prix fort au CPL. Cette déclaration de M. Bassil intervient alors que sur fond de rumeurs persistantes concernant un possible remaniement ou changement du cabinet actuel, qui semble être lâché par ses parrains dont le CPL, M. Hariri avait indiqué être prêt à reprendre la présidence du Conseil mais "à certaines conditions". 

"Nous n'avons jamais établi d'entente concernant la corruption et nous ne le ferons jamais. Nous passons des accords", a écrit Gebran Bassil sur son compte twitter, affirmant que l'entente avec le Courant du Futur  "est terminée". "Nous en avons sufisamment payé le prix, a-t-il ajouté. Le plus important aujourd'hui c'est que le gouvernement travaille sur des réformes, que le Parlement les adopte et que le gouverneur contrôle le dollar", a souligné le chef du CPL. 

L'entente entre le Futur et le CPL avait été conclue en 2016 et avait permis au président Aoun d'accéder à la présidence de la République. Selon cet accord, le leader du courant du Futur devait conserver le poste de Premier ministre tout au long du mandat Aoun. Jeudi, Saad Hariri avait déclaré qu'"il y a un camp qui est responsable de ce gouvernement. S'il le lâche, c'est son affaire". 





Le chef du Courant patriotique libre (CPL, fondé par le chef de l’Etat, Michel Aoun), Gebran Bassil, a affirmé vendredi que le "compromis" établi entre son parti et le Courant du Futur, de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, est "terminé", estimant que cette entente avait coûté un prix fort au CPL. Cette déclaration de M. Bassil intervient alors que sur fond de rumeurs...