Rechercher
Rechercher

Liban

Frangié : Notre préoccupation est d'éviter une guerre civile

Frangié : Notre préoccupation est d'éviter une guerre civile

Le chef des Marada, Sleiman Frangié. Photo d'archives L'OLJ

Le chef des Marada, Sleiman Frangié, opposant déclaré au tandem Baabda-CPL mais allié du Hezbollah, a affirmé mercredi soir qu'il allait œuvrer pour éviter une guerre civile au Liban, qui traverse sa plus grave crise depuis 30 ans.

"Notre principale préoccupation est de ne pas arriver à ce stade", a déclaré M. Frangié dans un entretien à la chaîne panarabe al-Mayadeen. "Nous entrons dans une phase dangereuse, et nous devons la surmonter sans déroger à nos principes. Il revient aux autorités de faire preuve de responsabilité nationale pour éviter le conflit interne", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a déclaré que "la formule libanaise qui a engendré l'accord de Taëf a montré que le pays ne peut être gouverné par trois présidents". Au Liban, le pouvoir est partagé dans le cadre d'un système parlementaire entre le chef de l'Etat maronite, le Premier ministre sunnite et le président du Parlement chiite.


Le chef des Marada, Sleiman Frangié, opposant déclaré au tandem Baabda-CPL mais allié du Hezbollah, a affirmé mercredi soir qu'il allait œuvrer pour éviter une guerre civile au Liban, qui traverse sa plus grave crise depuis 30 ans.

"Notre principale préoccupation est de ne pas arriver à ce stade", a déclaré M. Frangié dans un entretien à la chaîne panarabe al-Mayadeen....