Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Nucléaire

L'Iran évoque une "solution acceptable" à l'AIEA


L'Iran évoque une

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif à Moscou, le 16 juin 2020. Ministry of Foreign Affairs of the Russian Federation/Handout via REUTERS

Une "solution acceptable est possible" sur l'accès des inspecteurs de l'ONU à deux sites nucléaires iraniens, a tweeté jeudi soir le ministre des Affaires étrangères de la république islamique, Mohammad Javad Zarif.

La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, les trois puissances européennes signataires de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, ont soumis un projet de résolution au conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sommant l'Iran de cesser d'empêcher ses inspecteurs d'accéder à ces deux sites, a-t-on appris de source diplomatique.

"Le conseil des gouverneurs ne devrait pas laisser les ennemis du Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPOA en anglais, le nom officiel du pacte conclu il y a cinq ans à Vienne) compromettre les intérêts suprêmes de l'Iran", a écrit Zarif sur son compte Twitter. "L'E3 (ndlr, les trois pays européens signataire de l'accord) ne devrait pas servir d'auxiliaire, après avoir échoué sur ses propres obligations en regard du JCPOA", poursuit-il. "Nous n'avons rien à cacher. Il y a eu davantage d'inspections en Iran au cours des cinq dernières années que dans l'histoire de l'AIEA. Une solution acceptable est possible, mais cette résolution la détruirait."


Une "solution acceptable est possible" sur l'accès des inspecteurs de l'ONU à deux sites nucléaires iraniens, a tweeté jeudi soir le ministre des Affaires étrangères de la république islamique, Mohammad Javad Zarif.La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, les trois puissances européennes signataires de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, ont soumis un projet de...