Contestation

Quelques routes de la Békaa et du Nord encore fermées à la circulation

Au lendemain de plusieurs actions menées par les manifestants au Liban, quelques routes restaient encore bloquées à la circulation lundi matin dans les régions de la Békaa et du Nord, selon le centre de surveillance du trafic (TMC).

Dans la vallée de la Békaa, la route de Saadnayel était toujours fermée par des obstacles installés par les contestataires. Les routes intérieures de la localité étaient toutefois ouvertes à la circulation. Dans le Akkar, c'est la place centrale de la localité de Abdé qui restait fermée aux véhicules, dans la matinée. 

Depuis le 17 octobre 2019, le Liban connaît une révolte populaire sans précédent, fustigeant la classe politique et financière et l'accusant de corruption et d'incompétence. Si cette contestation a marqué le pas, notamment en raison de la pandémie de coronavirus, de nouvelles actions sont lancées depuis plusieurs jours. 


Au lendemain de plusieurs actions menées par les manifestants au Liban, quelques routes restaient encore bloquées à la circulation lundi matin dans les régions de la Békaa et du Nord, selon le centre de surveillance du trafic (TMC).

Dans la vallée de la Békaa, la route de Saadnayel était toujours fermée par des obstacles installés par les contestataires. Les routes...