Liban

Saisie des biens de Hobeiche : Hariri critique la justice

Le leader du courant du Futur, Saad Hariri. Photo Ani

Le leader du courant du Futur, Saad Hariri, a réagi vendredi soir à la saisie conservatoire par la justice des biens du député Hadi Hobeiche (Akkar) afin de couvrir les frais de dédommagement réclamés par la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, qui avait porté plainte contre M. Hobeiche en décembre 2019. Le député et avocat conteste la saisie de ses biens.

Hadi Hobeiche et Ghada Aoun s’étaient mutuellement attaqués en justice après un incident les ayant opposés, le 11 décembre, dans le bureau de la juge au Palais de justice de Baabda, à la suite de l’arrestation par cette dernière de la directrice générale du département du trafic routier, Hoda Salloum, dont M. Hobeiche est l'avocat dans une affaire de corruption.

"Le collègue Hadi Hobeiche a eu un différend sur la base d'un dossier vide qui a visé Hoda Salloum. Ce différend entre un avocat et une juge n'est pas le premier, ni le dernier", a écrit M. Hariri sur Twitter. "Mais où est la justice s'agissant de ceux qui ont agressé, menacé et tué des responsables politiques, journalistes, soldats, fonctionnaires et même des juges ? Où est-elle à l'égard d'une juge s'en étant pris au Conseil supérieur de la magistrature ?", a-t-il conclu, en référence à la juge Aoun.






Le leader du courant du Futur, Saad Hariri, a réagi vendredi soir à la saisie conservatoire par la justice des biens du député Hadi Hobeiche (Akkar) afin de couvrir les frais de dédommagement réclamés par la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, qui avait porté plainte contre M. Hobeiche en décembre 2019. Le député et avocat conteste la saisie de...