Questionnaire de Proust à...

Questionnaire de Proust à Carol Ziadé Ajami

Carol Ziadé Ajami est doctorante en Lettres françaises et enseignante à l’Université libanaise. Elle est l’auteure de deux ouvrages : Père, pourquoi m’as-tu abandonnée ? (L’Harmattan/Saer al-Mashrek) et Beyrouth ne pardonne pas (Erick Bonnier), un roman passionnant qui raconte une histoire d’amour entre deux êtres « différents », confrontés aux clivages religieux et à l’hostilité de leurs familles respectives. Et si Beyrouth n’était pas, finalement, à la hauteur de sa mission de « capitale-message » ?

Quel est le principal trait de votre caractère ?

La créativité.

Votre qualité préférée chez un homme ?

Le côté intellectuel et la noblesse.

Votre qualité préférée chez une femme ?

La dignité jumelée à l'audace.

Qu'appréciez-vous le plus chez vos amis ?

Leur joie de vivre, leur humour.

Votre principal défaut ?

La procrastination.

Votre occupation préférée ?

Lire et écrire.

Votre rêve de bonheur ?

Un Liban laïque où la justice tranche comme une épée et remet chacun à sa place.

Quel serait votre plus grand malheur ?

Être atteinte de démence ou d'Alzheimer.

Ce que vous voudriez être ?

Une grande artiste.

Le pays où vous désireriez vivre ?

La France. Un Liban réformé et francophone.

Vos auteurs favoris en prose ?

Albert Camus, Gibran Khalil Gibran, Ahlam Mostaghenmi.

Vos poètes préférés ?

Charles Baudelaire, Gibran Khalil Gibran, Nizar Kabbani.

Vos héros dans la fiction ?

Dans la mythologie Prométhée, Elissa (ou Didon) ; Jean Valjean, Emma Bovary.

Vos héros dans la vie réelle ?

Bachir Gemayel.

Les militantes de la révolution du 17 octobre 2019.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

Le terrorisme, les abus sexuels.

Les caractères historiques que vous détestez le plus ?

Adolph Hitler ou le nazisme, Abou Bakr al- Baghdadi ou le jihadisme.

Le fait militaire que vous admirez le plus ?

L'appel du général de Gaulle du 18 juin 1940.

Le retrait de l'occupation syrienne du Liban en 2005.

La réforme que vous estimez le plus ?

L'Institution des États de droit.

Les réformes de Mai 68.

Les revendications de la révolution du 17 octobre 2019.

L'état présent de votre esprit ?

Rattraper le temps perdu.

Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

Voler.

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ?

Celles causées par l'enthousiasme.

Votre devise ?

« Beyrouth ne pardonne plus. »


Carol Ziadé Ajami est doctorante en Lettres françaises et enseignante à l’Université libanaise. Elle est l’auteure de deux ouvrages : Père, pourquoi m’as-tu abandonnée ? (L’Harmattan/Saer al-Mashrek) et Beyrouth ne pardonne pas (Erick Bonnier), un roman passionnant qui raconte une histoire d’amour entre deux êtres « différents », confrontés aux clivages religieux...

commentaires (0)

Commentaires (0)