Liban

Plan de réformes économiques : nouvelle réunion du gouvernement, pas de déclarations

Le gouvernement libanais réuni le 8 avril 2020. Photo Dalati et Nohra.

Le gouvernement libanais s'est réuni mercredi pour poursuivre pour le deuxième jour consécutif l'examen de son plan de réformes destiné à surmonter la plus grave crise économique et financière que traverse le pays depuis 30 ans, accentuée par la pandémie du coronavirus. Toutefois, aucune déclaration n'a été faite mercredi à l'issue de la réunion. 

Le gouvernement s'était déjà réuni mardi pour discuter de son plan. "Nous avons mis sur la table plusieurs idées préliminaires afin d’aboutir à une formule globale concernant le plan en vue de résoudre la crise économique. Ce programme vise à remédier aux importants déficits des comptes courants accumulés au fil des années, à un secteur financier démesuré et à la détérioration de la balance des paiements pendant neuf ans, alors que le besoin en dollar augmentait, nécessitant le recours aux devises étrangères", avait déclaré hier, à l'issue de la réunion, la ministre de l’Information Manal Abdel Samad.

Le Liban croule sous une dette de 92 milliards de dollars, soit 170% du PIB, l'un des ratios les plus élevés au monde, tandis que 45% de la population vit sous le seuil de la pauvreté. En mars, le pays a annoncé le premier défaut de paiement de son histoire, au terme de plusieurs mois d'une baisse des réserves en devises étrangères et d'une dépréciation de la monnaie nationale sur le marché parallèle. Le gouvernement de Hassane Diab, formé en janvier après des mois de contestation populaire contre le pouvoir, s'était attelé à l'élaboration d'un plan de sauvetage économique avant que l'épidémie de Covid-19 ne paralyse le pays


Le gouvernement libanais s'est réuni mercredi pour poursuivre pour le deuxième jour consécutif l'examen de son plan de réformes destiné à surmonter la plus grave crise économique et financière que traverse le pays depuis 30 ans, accentuée par la pandémie du coronavirus. Toutefois, aucune déclaration n'a été faite mercredi à l'issue de...