Dernières Infos

Migrants: l'UE "aux côtés" de la Grèce, promet "toute l'aide nécessaire"

Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis , et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le 3 mars 2020 dans le village grec de Kastanies. Photo REUTERS/Alexandros Avramidis

La présidente de l'Union européenne Ursula von der Leyen, s'est dite mardi "aux côtés" de la Grèce et a promis à Athènes "toute l'aide nécessaire" pour faire face à l'afflux de milliers de migrants venant de la Turquie voisine.

"Ceux qui cherchent à tester l'unité de l'Europe seront déçus. Nous resterons fermes et notre unité l'emportera", a déclaré Ursula von der Leyen sur le poste frontière de Kastanies, au nord-est du pays. "La Turquie n'est pas un ennemi et les personnes ne sont pas seulement un moyen d'atteindre un but", a-t-elle ajouté, au côté du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Elle a promis "700 millions d'euros" dont la moitié immédiatement, pour gérer la nouvelle vague migratoire.

La présidente de l'UE se trouvait à Kastanies avec les présidents du Conseil et du Parlement européens, Charles Michel et David Sassoli pour exprimer la solidarité européenne face à l'afflux de milliers de migrants aux portes de la Grèce depuis que la Turquie a décidé d'ouvrir ses frontières vers l'Europe.

"Les autorités grecques font face à une tâche très difficile (...), les iquiétudes grecques sont des inquiétudes européennes", a souligné la présidente de l'UE.

"Notre priorité est de nous assurer que l'ordre est maintenu à la frontière grecque, qui est aussi une frontière européenne", a-t-elle dit. "Nous sommes ici aujourd'hui pour envoyer un message clair de solidarité et de soutien à la Grèce", a-t-elle ajouté, s'engageant à "mobiliser tout le soutien opérationnel nécessaire aux autorités grecques".

A la demande de la Grèce, l'agence européenne de surveillance des frontières, Frontex est "prête à deployer une force rapide" à la frontière comprenant notamment un navire, deux patrouilleurs, deux hélicoptères et un avion, a-t-elle précisé. Cent garde frontières européens supplémentaires seront déployés s'ajoutant aux 530 déjà présents, a-t-elle dit.


La présidente de l'Union européenne Ursula von der Leyen, s'est dite mardi "aux côtés" de la Grèce et a promis à Athènes "toute l'aide nécessaire" pour faire face à l'afflux de milliers de migrants venant de la Turquie voisine.

"Ceux qui cherchent à tester l'unité de l'Europe seront déçus. Nous resterons fermes et notre unité l'emportera", a déclaré Ursula von der...