Dernières Infos

Grèce : incidents à Lesbos où des habitants empêchent des migrants de débarquer

Des migrants sur un canot au large de Lesbos, le 1er mars 2020. REUTERS/Alkis Konstantinidis

Aux cris de "rentrez en Turquie", un groupe d'habitants de l'île grecque de Lesbos a empêché dimanche une cinquantaine de migrants d'accoster avec leur canot après plusieurs heures en mer, ont constaté des photographes de l'AFP.

Sur le port de Thermi, des locaux furieux de l'arrivée de plusieurs embarcations ont empêché les migrants, dont plusieurs mineurs, de débarquer, criant des insultes au représentant local du Haut commissariat aux réfugiés (HCR).

Certains locaux s'en sont pris aux journalistes et photographes, les frappant et jetant des appareils photo à la mer.

Sur la route du camp surpeuplé de Moria, où plus de 19.000 migrants sont hébergés, un autre groupe d'habitants munis de chaînes et de pierres ont tenté d'empêcher les bus de la police transportant les demandeurs d'asile arrivés dimanche d'accéder au centre de réception et d'enregistrement, selon l'agence de presse grecque ANA.

Un policier a été légèrement blessé, selon la même source.

Après la décision de la Turquie d'ouvrir ses frontières vers l'Europe, les migrants sont arrivés plus nombreux que d'habitude dimanche sur les îles grecques, à la faveur d'une bonne météo.

Au moins 500 migrants ont accosté dimanche matin, à bord d'une dizaine d'embarcations, selon le décompte de l'AFP.

Quatre embarcations avec 120 personnes ont par ailleurs accosté sur l'île de Chios et deux autres avec 80 migrants à Samos, selon l'ANA.

Selon les garde-côtes grecs, quelque 180 migrants étaient arrivés samedi sur les îles de Lesbos et Samos malgré des vents forts, franchissant la frontière maritime entre la Turquie et la Grèce.

Des centaines d'habitants de Lesbos avaient manifesté fin février contre la construction d'un nouveau camp de migrants, réclamant la décongestion de leur île.


Aux cris de "rentrez en Turquie", un groupe d'habitants de l'île grecque de Lesbos a empêché dimanche une cinquantaine de migrants d'accoster avec leur canot après plusieurs heures en mer, ont constaté des photographes de l'AFP.

Sur le port de Thermi, des locaux furieux de l'arrivée de plusieurs embarcations ont empêché les migrants, dont plusieurs mineurs, de débarquer,...