Dernières Infos

Syrie : Poutine "préoccupé" par les "actions agressives" des jihadistes à Idleb

Le président russe Vladimir Poutine. Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via REUTERS

Le président russe Vladimir Poutine a assuré vendredi à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan être "gravement préoccupé" par les "actions agressives" des jihadistes dans la région syrienne d'Idleb, où le régime est à l'offensive.

Les deux hommes ont également convenu, lors d'une conversation téléphonique, d'"intensifier les consultations bilatérales à propos d'Idleb dans le but de réduire les tensions, garantir un cessez-le-feu et neutraliser la menace terroriste", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

"Vladimir Poutine s'est dit gravement préoccupé par les actions agressives des groupes extrémistes en cours. La nécessité d'un respect inconditionnel de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Syrie a été soulignée", a poursuivi le Kremlin. Les deux chefs d'Etat ont également évoqué la situation en Libye, autre conflit où leurs intérêts divergent, appelant à "mettre en oeuvre de manière cohérente les décisions de la conférence internationale de Berlin du 19 janvier", selon la même source.

La présidence turque a de son côté indiqué que M. Erdogan a exhorté Vladimir Poutine à "freiner" son offensive à Idleb, dernier bastion des rebelles et jihadistes en Syrie. M. Erdogan a en outre souligné qu'une solution à la situation explosive à Idleb passait par "la pleine mise en oeuvre de l'accord de Sotchi" parrainé en 2018 par les deux dirigeants pour faire taire les armes dans la province mais qui vacille depuis plusieurs semaines, selon la même source. "Les deux dirigeants ont affirmé qu'ils tenaient à respecter tous les accords" conclus entre les deux parties, a ajouté la présidence turque.


Le président russe Vladimir Poutine a assuré vendredi à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan être "gravement préoccupé" par les "actions agressives" des jihadistes dans la région syrienne d'Idleb, où le régime est à l'offensive.

Les deux hommes ont également convenu, lors d'une conversation téléphonique, d'"intensifier les consultations bilatérales à propos...