X

Dernières Infos

Augmentation des prix : le ministre de l'Economie défère plus de 60 commerces devant la justice

Liban
OLJ
20/02/2020

Le ministre libanais de l'Economie, Raoul Nehmé, a déféré jeudi devant la justice plus de 60 établissements commerciaux accusés d'avoir enfreint la loi, notamment en augmentant leurs prix de manière "injustifiée". Cette mesure intervient alors que, plus tôt dans la journée, des manifestants avaient organisé un sit-in devant la Direction de protection des consommateurs, liée au ministère de l'Economie, afin de réclamer une meilleure protection des Libanais contre l'inflation. 

Les procès-verbaux contre 61 commerces ont été dressés par le ministère pour "augmentation injustifiée des prix des biens de consommation, infraction par rapport aux prix officiels des carburants et non-respect des tarifs officiels des groupes électrogènes privés". 

Le ministre Nehmé a par ailleurs émis plus d'une quinzaine d'avertissements à d'autres établissements. Hier, il avait demandé au ministre de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, de déférer la municipalité de Haret Hreik, dans la banlieue-sud de Beyrouth, devant le Conseil de discipline pour violation de la loi sur le fonctionnement des générateurs privés.

Alors que le Liban traverse sa plus grave crise financière depuis la fin de la guerre civile (1990), les restrictions de la circulation des devises, et surtout du dollar américain, imposées par les banques impactent fortement la vie de tous les jours des citoyens.


À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants