X

Dernières Infos

Erdogan s'en prend au mécène Osman Kavala, de nouveau arrêté

AFP
19/02/2020

Le président Recep Tayyip Erdogan s'en est pris mercredi à l'homme d'affaires et mécène Osman Kavala, une figure majeure de la société civile en Turquie, qui a été de nouveau arrêté mardi juste après son acquittement dans un autre dossier.

Un tribunal a acquitté mardi M. Kavala et huit autres personnes qui étaient accusés d'avoir "tenté de renverser le gouvernement" pour avoir soutenu des manifestations antigouvernementales en 2013 connues sous le nom de mouvement de Gezi. Mais avant même de pouvoir quitter la prison où il était incarcéré depuis plus de deux ans, M. Kavala a été placé en garde à vue dans le cadre d'une autre enquête, portant celle-là sur une tentative de coup d'Etat qui a visé M. Erdogan en juillet 2016.

Dans un discours devant les députés de son parti à Ankara mercredi, M. Erdogan a qualifié le mouvement de Gezi de "lâche attaque contre notre Etat et notre nation", le comparant à des "attaques terroristes" et au putsch manqué de 2016.

Sans le nommer, M. Erdogan a comparé M. Kavala au milliardaire américain d'origine hongroise George Soros, bête noire de plusieurs dirigeants autoritaires dans le monde. "Des individus comme Soros s'activent en coulisses pour semer le désordre en provoquant des révoltes dans certains pays. Leur bras en Turquie était emprisonné, mais ils ont osé l'acquitter hier (mardi) en ayant recours à des manoeuvres", a déclaré le président turc. "Que notre nation soit rassurée : nous allons suivre cette affaire de près", a-t-il ajouté.

Ces déclarations de M. Erdogan interviennent tandis que la garde à vue de M. Kavala est en cours à Istanbul. Au terme de celle-ci, le procureur chargé de l'enquête peut demander le placement en détention provisoire de ce dernier.

Les ONG déplorent régulièrement les pressions du chef de l'Etat sur les tribunaux, estimant que le pouvoir judiciaire est largement contrôlé par le pouvoir politique.

D'après la presse turque, le Conseil des juges et des procureurs, un organisme qui nomme les magistrats, a donné son feu vert mercredi à une enquête sur les trois juges qui ont prononcé l'acquittement de M. Kavala la veille. Un enquêteur va être nommé pour examiner la procédure ayant conduit à l'acquittement, a écrit le quotidien progouvernemental Hürriyet.

Le putsch manqué de 2016 a été suivi de l'implacable répression de toute voix critique.

M. Kavala, un homme d'affaires et philanthrope de 63 ans né à Paris, est connu des cercles intellectuels en Europe. M. Erdogan a plusieurs fois attaqué M. Kavala ces dernières années, l'accusant par exemple de "financer des terroristes".

L'Union européenne a vivement critiqué mercredi la nouvelle interpellation du philanthrope, une décision qui, a-t-elle estimé, "sape un peu plus la crédibilité de la justice en Turquie".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants