Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Coronavirus: treize Américains à "haut risque" traités dans le Nebraska

Treize Américains considérés comme à "haut risque" ont été placés à l'isolement lundi dans un hôpital du Nebraska après avoir été évacués d'un paquebot contaminé par le nouveau coronavirus au large du Japon, ont indiqué les autorités.

Les Etats-Unis ont rapatrié 338 de leurs ressortissants, retenus depuis début février sur le Diamond Princess, qui sont arrivés dans la nuit de dimanche à lundi sur deux bases militaires, en Californie et au Texas.

"Un nombre de patients à haut risque ont ensuite été transférés à bord des mêmes appareils vers Omaha, dans le Nebraska, pour être pris en charge à l'hôpital universitaire", a déclaré un haut responsable du ministère de la Santé, Robert Kadlec lors d'un point-presse.

Certains ont été diagnostiqués positifs au virus par les Japonais juste avant leur départ et d'autres ont développé de la fièvre ou une toux pendant le vol, ont précisé des responsables sur place lors d'une conférence de presse distincte.

De nouveaux tests ont été pratiqués et leurs résultats devraient être connus prochainement pour savoir s'ils sont bien atteints de la maladie COVID-19.

En attendant, ils ont été isolés dans des chambres individuelles. L'un d'eux a même été placé dans une unité de confinement spéciale utilisée pour les personnes rapatriées d'Afrique pendant l'épidémie d'Ebola en 2014-2015.

Tous les rapatriés, devront respecter une quarantaine de 14 jours, durée maximale supposée de l'incubation.

Par ailleurs, le département d'Etat a précisé suivre la situation de 60 Américains restés au Japon, mais aussi d'environ 200 de ses ressortissants débarqués au Cambodge d'un autre navire de croisière, le Westerdam, et de 92 restés à bord.

Le sort de ces croisiéristes, potentielle source de dissémination du virus, fait l'objet d'interrogations depuis le diagnostic positif, émis samedi à Kuala Lumpur, pour une des anciennes passagères du Westerdam, une Américaine de 83 ans.

Jusqu'ici, quinze cas de contamination ont été confirmés aux Etats-Unis selon les Centres pour le contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Depuis le début de l'épidémie, plus de 70.500 personnes ont été contaminées et 1.770 sont mortes en Chine continentale. Environ 800 cas, dont cinq mortels, ont été signalés dans une trentaine d'autres pays.


Treize Américains considérés comme à "haut risque" ont été placés à l'isolement lundi dans un hôpital du Nebraska après avoir été évacués d'un paquebot contaminé par le nouveau coronavirus au large du Japon, ont indiqué les autorités.Les Etats-Unis ont rapatrié 338 de leurs ressortissants, retenus depuis début février sur le Diamond Princess, qui sont arrivés dans la nuit de...