X

Dernières Infos

Erdogan à Alger pour discuter Libye et coopération économique

AFP
26/01/2020

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé dimanche à Alger pour une visite de 48 heures afin d'évoquer la situation en Libye, où est menacée une fragile trêve, une crise régionale dans laquelle l'Algérie veut jouer un rôle de médiateur.

La coopération économique sera également au menu du déplacement de M. Erdogan, qui est accompagné par une importante délégation d'hommes d'affaires. La Turquie est le premier investisseur étranger en Algérie.

M. Erdogan a été accueilli par son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune et les deux chefs d'Etat se "concerteront" notamment "sur les questions internationales d'intérêt commun", a seulement précisé l'agence algérienne APS. Les détails du programme de M. Erdogan à Alger, première étape d'une tournée africaine, n'ont pas été divulgués.

"Nous allons organiser un forum économique en Algérie où nous avons la première place parmi les investisseurs étrangers ", a déclaré avant son départ M. Erdogan lors d'une conférence de presse à l'aéroport d'Istanbul.

"Nous allons également discuter des derniers développements dans notre région, spécialement en Libye", a-t-il ajouté.

MM. Erdogan et Tebboune se sont déjà rencontrés dimanche dernier à l'occasion du sommet international de Berlin consacré à la crise libyenne.

Plongée dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est aujourd'hui déchirée entre le Gouvernement d'union nationale libyen (GNA), reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, et un pouvoir incarné par l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar.

La Turquie soutient ouvertement le GNA de Fayez al-Sarraj, et a récemment autorisé l'envoi de militaires dans le pays tandis que l'Algérie est soucieuse de rester à "équidistance" des deux belligérants et rejette "toute ingérence étrangère".

L'Algérie, qui partage près de 1.000 kilomètres de frontière avec la Libye, a multiplié ces dernières semaines les consultations pour tenter d'oeuvrer au règlement politique d'un conflit qui menace la stabilité régionale.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants