X

Dernières Infos

Offensive turque en Syrie: Londres suspend les exportations d'armes vers Ankara

AFP
15/10/2019

Le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab a annoncé mardi la suspension des exportations vers la Turquie d'armes "qui pourraient être utilisées" dans l'offensive lancée la semaine dernière par Ankara contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie.

Londres va "surveiller de façon très attentive et continue" les exportations vers la Turquie, a déclaré Dominic Raab à la Chambre des communes. Tant que cette phase d'examen est en cours, aucun nouveau permis d'exportation d'armes "qui pourraient être utilisées dans les opérations militaires en Syrie" ne sera accordé.

"Le gouvernement britannique prend très au sérieux ses responsabilités en matière de contrôle d'exportations d'armements", a affirmé le chef de la diplomatie.

Cette décision de Londres montre "que beaucoup d'alliés de l'Otan sont très critiques et condamnent l'opération militaire dans le nord de la Syrie", a estimé le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, après s'être entretenu lors d'une réunion à Downing Street avec le Premier ministre Boris Johnson.

"Je suis profondément préoccupé par les conséquences (de l'offensive) tant en matière de lutte contre Daech, de souffrance humaine et de stabilité dans la région", a ajouté Jens Stoltenberg, joignant sa voix aux inquiétudes exprimées sur la scène internationale.

L'offensive turque vise à déloger du nord-est de la Syrie les forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), considérées comme "terroristes" par Ankara mais alliées de l'Occident dans la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

"Comme nous le craignons, (l'offensive) a sérieusement compromis la sécurité et la stabilité de la région", a déploré Dominic Raab, qui souligne que cette opération affaiblit la lutte contre l'EI dans la région et aggrave la situation humanitaire sur place.

La Suède a également suspendu mardi toutes les exportations de munitions vers la Turquie, selon l'agence gouvernementale chargée de contrôler les exportations de matériel militaire, l'Inspection des produits stratégiques (ISP).

"Deux permis qui étaient actifs pour d'autres équipements militaires ont maintenant été rappelés", a déclaré à l'AFP Carl Johan Wieslander, directeur par intérim de l'ISP. Il n'a pas précisé quel type de matériel ces permis couvraient ou quelles entreprises avaient été concernées, mais a précisé qu'ils n'incluaient pas d'"équipement militaire de combat", c'est-à-dire pas d'armes ni de matériel de destruction.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants