Dernières Infos

La journaliste russe arrêtée en Iran, libérée et de retour en Russie

AFP
10/10/2019

La journaliste russe Ioulia Iouzik, arrêtée la semaine dernière en Iran en raison de liens supposés avec le renseignement israélien, a été libérée et est revenue dans la nuit de mercredi à jeudi à Moscou.

"A la suite des efforts du ministère russe des Affaires étrangères et de l'ambassade à Téhéran, la partie iranienne a pris la décision de libérer la citoyenne russe Ioulia Iouzik", a indiqué la représentation russe en Iran sur son compte Twitter.

Selon la même source, la journaliste de 38 ans "se sent bien et est indemne". Elle est revenue sur un vol nocturne d'Aéroflot à Moscou. Elle est arrivée dans la capitale russe dans la matinée, selon la page Facebook de Boris Boïtsekhovski que les médias russes présentent comme son ex-mari.

Moscou avait convoqué le 4 octobre l'ambassadeur iranien pour qu'il s'explique sur l'interpellation deux jours plus tôt de Ioulia Iouzik. Le représentant de Téhéran avait alors affirmé, selon le ministère russe des Affaires étrangères, qu'elle serait rapidement libérée.

L'ambassade russe à Téhéran avait elle indiqué que la journaliste était "accusée d'avoir travaillé pour les services de sécurité israéliens".

Ioulia Iouzik a travaillé pour de nombreuses publications en Russie dont la défunte version russe du magazine d'actualité américain Newsweek. Elle est l'auteur d'un livre sur la tragédie de la prise d'otages de Beslan en 2004.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Macroéconomie

Plus d'un million de pauvres

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants