Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le texte de l'avant-projet de budget 2020 finalisé, annonce le ministre libanais des Finances

Le ministre libanais des Finances, Ali Hassan Khalil. Photo Ani

Le ministre libanais des Finances, Ali Hassan Khalil, a annoncé vendredi que le texte de l’avant-projet de budget pour l'exercice 2020 était finalisé, ajoutant qu'il le transmettra au gouvernement après y avoir inclus les décisions qui seront prises lors de la table de dialogue consacrée aux dossiers économiques qui doit se réunir lundi au palais de Baabda sous la présidence de Michel Aoun.

Pour les soutiens du Liban, notamment les donateurs présents lors de la Conférence de Paris d’avril 2018 (la CEDRE) comme pour les agences de notation financières, le budget pour 2020 doit être adopté dans les délais prévus par la Constitution et les mesures prises doivent permettre de réduire durablement le déficit public, qui a atteint 6,2 milliards de dollars en 2018, soit plus de 11 % du PIB.

Le Parlement a voté en juillet le budget pour l'année 2019.

Selon la Constitution, la loi de finances doit être votée avant la fin de l’année précédant son exécution, ce qui suppose que l’avant-projet préparé par le ministère soit examiné dès la rentrée par le gouvernement, pour être amendé puis transmis au Parlement – après être passé par la commission parlementaire des Finances et du Budget. La loi aménage également une procédure d’exception qui permet, sous certaines conditions, de prolonger les débats parlementaires sur le budget jusqu’au 31 janvier de l’année de son exécution.

Pour rappel, le Liban a fonctionné sans budget pendant douze ans jusqu’en 2017, en raison de tensions liées à l’instabilité de la situation politico-sécuritaire, et toutes les lois de finances adoptées depuis l’ont été en dehors des délais constitutionnels.



Le ministre libanais des Finances, Ali Hassan Khalil, a annoncé vendredi que le texte de l’avant-projet de budget pour l'exercice 2020 était finalisé, ajoutant qu'il le transmettra au gouvernement après y avoir inclus les décisions qui seront prises lors de la table de dialogue consacrée aux dossiers économiques qui doit se réunir lundi au palais de Baabda sous la présidence de Michel...