X

Dernières Infos

Grève des douanes : risque de pénurie d'essence

Liban
OLJ
20/05/2019

L'Association libanaise des sociétés importatrices de pétrole a prévenu lundi que certaines stations-service seraient à sec demain, en raison de la grève des fonctionnaires des douanes qui peut déboucher sur une pénurie d'essence. Les fonctionnaires des douanes sont en grève depuis vendredi pour protester contre les mesures d'austérité prévues dans le projet de budget à l'étude par le gouvernement.

"Les sociétés ont ouvert leurs portes et les employés dans les bureaux, les stations et les camions de livraison d'essence, ont occupé leurs postes aujourd'hui, mais ces sociétés ont été dans l'incapacité de livrer le carburant sur le marché libanais en raison de la grève des employés des douanes", a indiqué l’association dans un communiqué. "Les réserves de certaines stations commencent à se tarir, et certains d'entre elles ne pourront pas se faire livrer du carburant à partir de demain, ce qui causera des désagréments pour les citoyens", a ajouté le communiqué.

"Nous comprenons le mouvement des employés des douanes. Nous demandons aux responsables de préserver le secteur, et aux fonctionnaires des douanes, de coopérer avec les sociétés et de préserver le fonctionnement des réservoirs afin d'éviter au marché libanais un problème d'approvisionnement d'essence", a poursuivi le texte.

Après cette annonce, de longues files d'attente se sont formées devant les stations d'essence, notamment dans la capitale ses environs.




À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants