Liban

Mesures d'austérité : Hariri dément les "inventions" d'al-Akhbar

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri. Photo d'archives REUTERS/Aziz Taher

Le bureau de presse du Premier ministre libanais, Saad Hariri, a catégoriquement démenti mardi les informations publiées dans le quotidien al-Akhbar, proche du Hezbollah, détaillant les mesures d'austérité prévues dans le budget de l'Etat 2019, dont des diminutions des salaires des fonctionnaires, qualifiant le contenu de cet article "d'inventions". 

L'article d'al-Akhbar évoquait une "feuille de route" préparée par Saad Hariri proposant notamment une réduction des salaires des fonctionnaires et des aides sociales, de même que des hausses des taxes sur les intérêts et de la TVA, de 11 à 15%, ainsi que la privatisation des télécommunications, de la MEA et autres afin de réduire de déficit budgétaire pour l'exercice 2019. 

Affirmant que le quotidien "s'est spécialisé dans la diffusion quotidienne d'informations portant atteinte à Saad Hariri", le bureau de presse du Premier ministre ajoute dans un communiqué : "Aujourd'hui, ils évoquent une feuille de route économique et financière contenant des mesures qui sont à l'image des inventions quotidiennes publiées par ce journal".

Le bureau de presse souligne que "le programme de réformes et les mesures requises pour diminuer le déficit et mettre un terme au gaspillage font l'objet de discussions responsables de la part de toutes les formations présentes au gouvernement, qui seront traduites dans le projet de budget qui sera présenté par le ministre des Finances (Ali Hassan Khalil, ndlr) au Conseil des ministres". Et d'insister sur le fait que "ce qu'a publié al-Akhbar contient de nombreuses fabrications et idées subversives". 


La semaine dernière, lors d'une séance parlementaire, M. Hariri avait laissé entendre que le gouvernement préparait des mesures "d'austérité sans précédent" dans l'histoire du pays pour empêcher une détérioration de l'économie, tout en promettant de ne pas porter atteinte aux personnes à revenus limités. Depuis, de nombreux responsables appellent à ne pas faire payer les classes défavorisées.


Le bureau de presse du Premier ministre libanais, Saad Hariri, a catégoriquement démenti mardi les informations publiées dans le quotidien al-Akhbar, proche du Hezbollah, détaillant les mesures d'austérité prévues dans le budget de l'Etat 2019, dont des diminutions des salaires des fonctionnaires, qualifiant le contenu de cet article "d'inventions". 

L'article d'al-Akhbar...