X

Dernières Infos

Turquie: le chef du principal parti d'opposition malmené à Ankara

AFP
21/04/2019

Le chef du principal parti d'opposition en Turquie a été violemment pris à partie dimanche à Ankara par une foule au cours de funérailles d'un soldat tué lors de combats contre des rebelles kurdes, ont annoncé samedi le parti CHP (social-démocrate) et l'agence officielle Anadolu.

Kemal Kilicdaroglu, chef du parti CHP qui a remporté les élections municipales le 31 mars à Ankara et à Istanbul, a été mis à l'abri dans une maison voisine par les forces de sécurité, a indiqué l'agence Anadolu.

Une vidéo de l'incident diffusée sur les réseaux sociaux montre M. Kilicdaroglu cerné par une foule hostile, qui le pousse, alors qu'il tente de se frayer un chemin.

M. "Kilicdaroglu se trouve à présent dans les locaux du CHP. Il va bien", a déclaré un responsable du parti.

Dans une intervention prononcée après l'incident devant les locaux du CHP, M. Kilicdaroglu a estimé que l'agression visait l'unité de la Turquie.

"Les assaillants n'ont pas de respect envers le martyr (le soldat tué)", a déclaré le responsable du CHP devant un millier de partisans. "Ce ne sont pas de vrais musulmans", a-t-il ajouté.

La foule a d'abord protesté contre la présence de M. Kilicdaroglu aux obsèques du soldat dans le district de Cubuk à Ankara, puis des coups lui ont été portés, a rapporté Anadolu.

Des poursuites judiciaires ont été engagées contre les responsables de l'incident, ont indiqué les services du gouverneur d'Ankara.

Le CHP a rendu le ministre de l'Intérieur Suleyman Soylu responsable de l'incident car il avait ordonné en 2018 aux gouverneurs de ne pas permettre aux membres du CHP de participer aux funérailles des "martyrs". Peu après l'agression, le ministre a déclaré qu'elle était inacceptable.

Le 31 mars, le CHP a remporté la victoire aux élections municipales à Ankara et Istanbul, infligeant un revers inédit au Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) du président Recep Tayyip Erdogan.

L'AKP a déposé un recours auprès des autorités électorales pour demander un nouveau scrutin à Istanbul, où les élections ont été remportées par le candidat du CHP Ekrem Imamoglu.

Le Haut comité électoral a remis mercredi dernier à M. Imamoglu son mandat de maire après avoir procédé à un recomptage partiel des voix, qui a confirmé sa victoire avec une courte avance de 13.000 voix sur son rival.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants